J.O. de Londres de 1948, soirée boxe au Palais des sports et le Tour de France par deux enfants

Jeux olympiques d'été de 1948 - Cérémonie d'ouverture l'escrimeur britannique John Emrys Lloyd (1905-1987) portant l'Union Jack alors qu'il mène l'équipe olympique britannique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 1948;
Jeux olympiques d'été de 1948 - Cérémonie d'ouverture l'escrimeur britannique John Emrys Lloyd (1905-1987) portant l'Union Jack alors qu'il mène l'équipe olympique britannique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 1948; ©Getty - FPG/Archive Photos/Hulton Archive
Jeux olympiques d'été de 1948 - Cérémonie d'ouverture l'escrimeur britannique John Emrys Lloyd (1905-1987) portant l'Union Jack alors qu'il mène l'équipe olympique britannique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 1948; ©Getty - FPG/Archive Photos/Hulton Archive
Jeux olympiques d'été de 1948 - Cérémonie d'ouverture l'escrimeur britannique John Emrys Lloyd (1905-1987) portant l'Union Jack alors qu'il mène l'équipe olympique britannique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 1948; ©Getty - FPG/Archive Photos/Hulton Archive
Publicité

Notre rendez-vous sportif continue ! Avec aujourd'hui : le bilan des Jeux Olympiques de Londres en 1948, une soirée boxe à Paris en 1950, événement tant sportif que mondain, et deux enfants sur le Tour de France.

Les sports sont cette semaine au programme des "Archives de l'été".

Notre rendez-vous estival se poursuit en 1948, avec la grande aventure sportive au retentissement mondial de l'année : les Jeux olympiques de Londres. Et là, nous ne sommes pas dans les prévisions, mais dans le bilan. Les J.O. ont eu lieu comme tous les quatre ans, sauf en cas de guerre ou de pandémie. Paul Peronnet  pour la "Tribune de Paris", dans cette diffusion du 18 août 1948, posait les questions de l'alimentation et du sommeil, en Angleterre. Et que dire des athlètes étrangers bruyants...?

Publicité

Quittons Londres et le stade de Wembley, retour à Paris pour une "Soirée boxe au Palais des sports". Nous sommes le 24 février 1950. Au micro, André Bourillon. L'odeur du sang, celle du collodion dans les vestiaires ... mais soirée mondaine également, pour certains. Les élégantes, les actrices et acteurs, les chanteurs sont au premier rang de l’événement.

Le Tour de France pour les plus jeunes, sans doute y songeait-on au début des années 1950, en intitulant une émission de Jean Nohain "Le Tour de France cycliste de deux enfants". Surtout lorsque ce rendez-vous était généreux, sympathique et déclenchait l'enthousiasme de son fameux présentateur. Nous sommes le 14 juillet 1950 sur la Chaîne Parisienne.

L'équipe