Le Beaujolais nouveau est arrivé ? Parlons du vin !

Marco Guidi / EyeEm
Marco Guidi / EyeEm ©Getty
Marco Guidi / EyeEm ©Getty
Marco Guidi / EyeEm ©Getty
Publicité

Hommage à Bacchus et à ceux qui fabriquent le vin avec Benoist Simmat, auteur de la BD "L’incroyable histoire du vin" et Ixchel Delaporte, qui a mené une enquête sur la face cachée des vins de Bordeaux.

Avec
  • Benoist Simmat Journaliste économique & essayiste
  • Ixchel Delaporte journaliste indépendante et auteure de l’ouvrage « Les raisins de la misère. Une enquête sur la face cachée des châteaux bordelais » (éd. du Rouergue, 2018).

Savez-vous ce qu’est le picatum ? Et le Vitis Biturica ? Vous le saurez en lisant L'incroyable histoire du vin en bande dessinée, dont nous parlons ce midi, en compagnie de son auteur. 

Il y a mille façons de parler du vin, chaque semaine des magazines lui consacrent plusieurs pages, des livres sont publiés, l’actualité n’est pas en reste (d’ailleurs cette semaine on a fêté l’arrivée du Beaujolais nouveau). Plutôt que d’entrer par un angle de société particulier (on le fera plus tard), nous avons préféré, pour cette première, choisir dans les nouveautés ce qui attirait notre attention, et elle s’est portée sur deux ouvrages qui sont deux manières d’aborder le vin très différentes et complémentaires :

Publicité

Une bande dessinée qui retrace l’incroyable histoire du vin de la préhistoire à nos jours et un livre enquête sur la face cachée des châteaux bordelais. Autrement dit: une face lumineuse sur les grands bourgeois qui ont fait l’histoire du vin et une face obscure sur les perdants et les oubliés en chemin

Benoist Simmat :

Le vin, c'est dix mille ans d'aventures. Tout commence en Mésopotamie. En Egypte et en Grèce antiques, le vin est la boisson sacrée par excellence.

Les premiers classements officiels des grands crus datent de l’Antiquité. La concurrence entre vin de Bourgogne et Bordeaux date de la renaissance. (…) Le dernier continent que le vin a conquis est la Chine, premier client de Bordeaux. Le taux de croissance y est considérable. C’est un pays où l’on consomme énormément de bouteilles.

Le vin n’est pas un alcool comme un autre, le vin peut parfois être salvateur. 

La région de Bordeaux est mondialement réputée pour ses grands crus et ses châteaux, c'est un pilier de notre économie viticole, mais quand on va voir derrière, c’est moins beau. Ixchel Delaporte a sillonné la région de Pauillac à Saint-Emilion pendant dix-huit mois. Elle a découvert tout un monde caché, invisible, de travailleurs précaires de la vigne, d’ouvriers saisonniers, de précaires qui ne mangent pas à leur faim, de petits viticulteurs etc. qu'elle a appelé « le couloir de la pauvreté ».

Ixchel Delaporte : 

Le point de départ, c’est un choc à la lecture d’une note de l’INSEE de 2011, le contraste entre la richesse des grands crus et la pauvreté des habitants, la coïncidence entre la carte de la pauvreté et la carte des grands crus.

En partenariat avec Alimentation Générale :

L'équipe