Face à l'"amazonisation" du monde, le magasin serait-il en train de revenir en force ?   ©Getty - Alexander Sparatti
Face à l'"amazonisation" du monde, le magasin serait-il en train de revenir en force ? ©Getty - Alexander Sparatti
Face à l'"amazonisation" du monde, le magasin serait-il en train de revenir en force ? ©Getty - Alexander Sparatti
Publicité
Résumé

Face à l'hypermarché ou au commerce en ligne, la boutique du coin de la rue présente l'avantage, le plus souvent, de faire vivre le lien social. Alors que les centres-villes se vident de leurs commerces, le magasin, sous l'impulsion de nouvelles initiatives, fait malgré tout de la résistance.

En savoir plus

Petit éloge des magasins alimentaires, ces lieux que le sociologue américain Ray Oldenburg considère comme de « grands et bons endroits » et qu’il est important de soutenir aujourd’hui. C’est ce qu’a voulu faire le Premier ministre Edouard Philippe le 20 février dernier lors de son déplacement à Girancourt en parlant de la fermeture des boulangeries et autres cafés comme d’une « catastrophe silencieuse et banale ». Comment les commerces de bouche font-ils face aujourd’hui à la concurrence de la vente en ligne et des hypermarchés ?

Vincent Chabault, maître de conférence en sociologie Paris Descartes, auteur de Eloge du Magasin paru chez Gallimard :

Publicité

Nous vivons un tournant : l'artisanat alimentaire, dont le chiffre d'affaires était sur le déclin depuis des années face à la grande distribution, repart. Cela semble correspondre à une prise du conscience des consommateurs.

Les fonctions du magasin sont multiples : c'est le lieu du lien. C'est emblématique du marché et même peut-être de l'hypermarché. Le magasin sert aussi de cadre à la construction de notre identité des individus. 

Le petit commerce a changé d'image, notamment sous l'impulsion de nouvelles initiatives et de nouveaux commerçants, avec de nouveaux profils, qui sont venus revaloriser le petit commerce. 

Christine Chalut, co-fondatrice de l'Alternateur, un magasin citoyen, qui a ouvert à Sauxillanges, dans le Puy-de-Dôme : 

C'est un mode de fonctionnement novateur pour un petit village : on fonctionne avec du vrac, des bénévoles, des produits locaux. Notre commerce a donc, au départ, suscité un peu d'inquiétude parmi les habitants. 

Le jour du marché, il y a une émulation qui se produit entre les commerces. On pourrait penser qu'il capte la clientèle mais pas du tout, c'est l'inverse.

On essaye d'avoir un rôle éducatif : je fais des fiches de cuisine pour expliquer comment ne pas gaspiller, comment recycler une carotte qui a une sale tête, une betterave ratatinée.. Ce rôle de conseil est très important pour nous. 

Pour aller plus loin : 

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Portrait de Mattéo Caranta
Portrait de Mattéo Caranta
Mattéo Caranta
Chronique
Pierre Hivernat
Chronique
Roxane Poulain
Collaboration
Stéphanie Villeneuve
Production déléguée