France Culture
France Culture
Publicité

Chaque jour, un auteur lit les premières pages de son dernier livre.

"Parfois, un marché secret se conclut entre l'auteur et le lecteur dès le premier paragraphe, à l'insu des personnages qui ignorent que l'auteur et son lecteur échangent un clin d'oeil amusé derrière leur dos".

Publicité

Amos Oz, L'Histoire commence (éditions Calmann-Levy)**

  • "Le souvenir le plus vif que j’ai de mon grand-père est celui de la plage d’Ostende : un homme de soixante-six ans, tiré à quatre épingles dans son costume bleu nuit, vient de creuser avec la pelle bleue de son petit-fils un trou peu profond et de tasser le sable rejeté tout autour pour que sa femme et lui puissent s’asseoir dans un certain confort. Il a légèrement surélevé le rebord derrière eux, pour assurer une protection contre le vent d’août provenant des terres, qui sous les hautes traînées de nuages souffle sur la ligne des vagues de la mer se retirant. "* Stefan Hertmans, Guerre et Térébenthine (Gallimard, collection Du monde entier)
Stefan Hertmans
Stefan Hertmans
© Radio France

Stefan Hertmans , né en 1951, a publié plusieurs volumes de prose, d'essais et de poésie avant de connaître la consécration avec Guerre et Térébenthine . Un accueil critique exceptionnel et le prestigieux prix AKO ont précédé un succès international avec la traduction de son livre en une quinzaine de langues.

Guerre et Térébenthine
Guerre et Térébenthine