France Culture
France Culture
Publicité

Chaque jour, un auteur lit les premières pages de son dernier livre.

"Parfois, un marché secret se conclut entre l'auteur et le lecteur dès le premier paragraphe, à l'insu des personnages qui ignorent que l'auteur et son lecteur échangent un clin d'oeil amusé derrière leur dos".

Publicité

Amos Oz, L'Histoire commence (édtions Calmann-Levy)**

Les grands
Les grands
© Radio France

"I muri.

Zé au téléphone avait dit ces deux mots le plus doucement qu'il pouvait, en faisant tout son possible pour les rendre moins coupants.

I muri *Couto, elle est morte - répétant * I muri comme s'il avait craint que les deux mots n'aient pas suffi la première fois, comme s'il avait eu besoin lui-même de les dire à nouveau."

Sylvain Prudhomme, *Les grands * (L'arbalète, Gallimard)

Né en 1979, Sylvain Prudhomme construit depuis quelques années une oeuvre littéraire ouverte sur le monde. L'Afrique contemporaine - où il a longtemps vécu et travaillé - est une des sources d'inspiration principales de ses derniers livres et reportages. Là, avait dit Bahi , son précédent roman, publié dans « L'Arbalète », a reçu le prix Louis Guilloux 2012.