Open Outcry [ rituel de désenvoûtement de la finance]
Open Outcry [ rituel de désenvoûtement de la finance]  - ©Beata Szaparagowska
Open Outcry [ rituel de désenvoûtement de la finance] - ©Beata Szaparagowska
Open Outcry [ rituel de désenvoûtement de la finance] - ©Beata Szaparagowska
Publicité

Dix ans après, France Culture consacre sa semaine de rentrée à la crise financière de 2008. A cette occasion, Les carnets de la création rencontrent des artistes qui s'intéressent à cette crise. Avec son collectif Loop-s, l'artiste belge Luce Goutelle tente de "désorceler la finance". Explications.

Avec
  • Luce Goutelle artiste et chercheuse, collectif Loop-s (Bruxelles)

Luce Goutelle est membre du collectif belge Loop-s. Open Outcry est un atelier que Loop-s donnera les 30 novembre et 1er décembre à Courtrai, au sein du Festival Next, festival international des arts de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai-Valenciennes. Dix ans après, le collectif propose d’effectuer “un rituel de désenvoûtement de la finance" : Désorceler la finance. Pour sensibiliser les citoyens à d’autres modèles de production et de répartition des richesses, le rituel vise des marchés tels que l’immobilier, l’énergie, la monnaie...

À propos du laboratoire sauvage "Désorceler la Finance" :

Publicité

Désorceler la finance (Unbewitch Finance Lab) est un laboratoire sauvage de recherches expérimentales créé à Bruxelles par l’association Loop-s. Cet espace pluridisciplinaire qui réunit artistes, citoyen.ne.s et activistes a été co-fondé en 2017 par Aline Fares (ex banquière chez Dexia devenue auteure et activiste), Luce Goutelle (artiste et chercheuse) et Fabrice Sabatier (graphiste spécialiste de la représentation de données économiques). L’équipe fondatrice a été rejointe la même année par Camille Lamy & Emmanuelle Nizou, et s'agrandit au grès des projets en collaborant notamment avec les artistes Maxime Lacôme, Julien Celdran, auxquels s’ajoutent les forces magiques de nombreu.euse.s autres sorcier et sorcières.

Le laboratoire sauvage Désorceler La Finance avance au rythme de créations visuelles et sonores, d’ateliers participatifs, de conférences expérimentales, de créations d’outils et d’écritures de récits spéculatifs sur le sujet de la finance vu sous le prisme de la sorcellerie. Son ambition est de participer à l’émergence d’une vision d’un monde défait du pouvoir sorcier de la Finance en créant de nouvelles formes d’expressions artistiques et d’actions citoyennes.

Rendez-vous cet automne au Festival Next et sur les réseaux sociaux pour suivre les mystérieuses activités du laboratoire sauvage :

Retrouvez Désorceler la finance sur FB !

Retrouvez Désorceler la finance sur Twitter !

Retrouvez Désorceler la finance sur Instagram !