. - Delphine Papin / service cartographie du Monde
. - Delphine Papin / service cartographie du Monde
. - Delphine Papin / service cartographie du Monde
Publicité
Résumé

Le gaz naturel liquéfié peut remplacer les livraisons russes. Stratégique, la ressource est très convoitée.

En savoir plus

Le gaz naturel liquéfié transporté par bateaux permet à l’Europe de s’affranchir du gaz russe et pourrait l’aider à passer la saison froide. Devenue stratégique, la ressource est l’objet de toutes les convoitises.

Depuis les débuts du conflit en Ukraine, le 24 février, ils se font plus visibles aux abords des côtes européennes. En chemin vers l’Asie, ces méthaniers, navires-usines, aux larges cuves réfrigérées, servant à transporter le gaz sur de longues distances, sont désormais souvent « reroutés » de l’Asie vers un Vieux Continent assoiffé de gaz, après que Moscou a cessé ses livraisons. Depuis les prémices de la guerre, l’Union européenne (UE) a accru de 60 % environ ses importations de gaz naturel liquéfié (GNL), en provenance notamment des Etats-Unis.

Publicité
Service cartographie du journal Le Monde
Service cartographie du journal Le Monde

Ce grand chambardement des flux de gaz illustre un fait : une bataille mondiale pour le GNL a commencé.

42 min