France Culture
France Culture
Publicité

Les jurons, insultes, invectives et autres imprécations ont de tout temps ornementé le langage. Largement méconnus, rarement étudiés comme tels, ils sont souvent révélateurs et leur usage évolue avec le temps (si l'on en croit les spécialistes, nous connaîtrions aujourd'hui une époque de vaches maigres). Leurs étymologies peuvent s'avérer étonnantes et leur polysémie, qui permet à nombre d'entre eux d'exprimer tour à tour le découragement, la surprise, la colère ou l'admiration en font, comme dit Jacques Réda dans la préface au Dictionnaire des jurons de Pierre Enckell, de curieux signes de ponctuation qui s'articulent. En guise de défouloir sans conséquences juridiques et pour explorer ce lexique relevé, sa profondeur sémantique, ses usages littéraires.

L'équipe