Quel est le mode d'expérience du monde selon Husserl ? ©Getty - CSA-Printstock
Quel est le mode d'expérience du monde selon Husserl ? ©Getty - CSA-Printstock
Quel est le mode d'expérience du monde selon Husserl ? ©Getty - CSA-Printstock
Publicité
Résumé

La phénoménologie cesse de s’intéresser sur le "quoi" du monde, elle s’intéresse au "comment". Pour Husserl, le monde est l’horizon de notre expérience… alors comment le monde se donne-t-il ? Quel est son mode d’expérience ? Et de quel monde parle-t-on ? Vit-on chacun dans son monde ?

avec :

Julien Farges (chercheur CNRS aux Archives Husserl de Paris à l'école supérieure de Paris ; spécialiste de Husserl).

En savoir plus

L'invité du jour : 

Julien Farges, chercheur CNRS aux Archives Husserl à l'École normale supérieure de Paris, spécialiste de Husserl

En savoir plus : Retour au monde
58 min

La phénoménologie, ou comment accéder aux choses-mêmes

Le but de la méthode mise en place par Husserl, la phénoménologie, c'est d'accéder aux choses-mêmes, dans la mesure où nous en faisons l'expérience parce qu'il n'y a pas de choses-mêmes indépendamment de la façon dont nous nous rapportons à elles, et de fait, revenir aux choses-mêmes, c'est revenir pour Husserl, au vécu dans lequel se noue notre rapport au monde et aux choses ; la phénoménologie est une phénoméno-logie : cette description doit être elle aussi méthodique. Il y a une dimension tout à fait structurale dans la pensée de Husserl qui cherche à mettre en évidence des structures fondamentales de l'expérience, des modalités fondamentales et distinctes selon lesquelles nous nous rapportons aux choses : avoir conscience d'une image ce n'est pas la même chose qu'avoir conscience d'une chose, qui n'est pas la même chose qu'avoir un souvenir, qui n'est pas la même chose que se rapporter à une signification... Identifier des types de consciences fondamentaux et montrer en quelque sorte que la conscience elle-même n'est pas un chaos de vécu, comme dit Husserl, mais une structure d'objectivation dont le résultat est pour nous un monde, ou des choses, qui ont leur consistance et qui ont leur sens pour nous.    
Julien Farges

Publicité

Texte lu par Vincent Schmitt :

  • Extrait de La crise des sciences européennes et la phénoménologie transcendantale, de Husserl, chapitre 1 paragraphe 9, éditions Gallimard, traduction de l'allemand par Gérard Granel (avec une musique de Tara King et de Squarepusher)

Sons diffusés :

  • Archive d'Alexandre Koyré, dans l'émission Des Idées et des hommes, 04/05/1957, RTF
  • Extrait du film La Boom, de Claude Pinoteau, 1980
  • Archive d'Eugen Fink, dans l'émission Des Idées et des hommes, 04/05/1957, RTF
  • Chanson de Womack & Womack, Conscious of My Conscience
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Clara Degiovanni
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Isis Jourda
Collaboration
Manon de La Selle
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration