Ayn Rand à New-York en 1957
Ayn Rand à New-York en 1957 ©Getty - New York Times Co.
Ayn Rand à New-York en 1957 ©Getty - New York Times Co.
Ayn Rand à New-York en 1957 ©Getty - New York Times Co.
Publicité

En 1957 paraît "La Grève", roman d’Ayn Rand à l'immense succès aux États-Unis. Edward Snowden, Hillary Clinton ou Donald Trump la citent comme influence intellectuelle principale. Désignée comme l’avocate du capitalisme, qui est celle qui se présentait avant tout comme philosophe de la raison ?

Avec
  • Alain Laurent philosophe, essayiste et directeur de collections aux Belles Lettres

Ayn Rand, de son vrai nom Alissa Zinovievna Rosenbaum, d’origine russe, née en 1905, morte en 1982, est l'autrice de Atlas Shrugged (La Grève), un roman mystérieux qui évoque une grève qui ne dit pas son nom, de quoi s’agît-il vraiment ? Le lecteur le découvrira peu à peu…

L'invité du jour :

Alain Laurent, philosophe, essayiste et directeur de collections aux Belles Lettres

Publicité
En savoir plus : Le cas Ayn Rand
Le Journal de la philo
58 min

Ayn Rand, figure controversée

Une partie des gens haïssent Ayn Rand, ceux qui ne peuvent pas du tout adhérer à sa critique radicale du socialisme, de l’étatisme, et qui lui reprocheront une adulation sans nuance du capitalisme. De même qu’elle se montre volontiers manichéenne, il y a un rejet manichéen d’Ayn Rand, ce contre quoi j’ai tendance à m’insurger parce qu’on la prend toujours principalement pour être l’avocate du capitalisme, quand elle se présentait avant tout comme une philosophe de la raison, et c’est de cela qu’elle tire sa défense du capitalisme.  
Alain Laurent

"La Grève", les raisons d’un succès

Les raisons sont circonstancielles : en 1957, les Etats-Unis sortaient de façon laborieuse d’une longue période où on avait tendance à vouloir tout réglementer. Une majorité de l’opinion était saturée mais ne s’exprimait pas en tant que tel, et ce roman arrive à point nommé pour révéler à eux-mêmes des individus qui avaient tendance à penser que tout ça était trop dans le domaine du social étatique de la réglementation, des intrusions de l’Etat… Par ailleurs, quand le roman paraît, Ayn Rand est déjà fort connue.  
Alain Laurent

La grève, mais quelle grève ?

C’est la grève d’un certain nombre de personnes qui sont des créateurs, des entrepreneurs, qui ne supportent plus, d'une part, d’être enserrés dans une foule de réglementations, c’est une fiction qui s’inspire quelque peu des Etats-Unis des années 1940, et d’autre part d’être dépossédés de leurs droits sur leur œuvre. Ce qui est mis en jeu dans la grève ce ne sont pas des banquiers, des capitalistes, ce sont surtout des ingénieurs, des inventeurs, comme le personnage principal John Galt.  
Alain Laurent

Textes lus par Hélène Lausseur :

  • Extrait de La Grève, de Ayn Rand, 1957, éditions Les Belles Lettres, traduction de l'anglais par Sophie Bastide-Foltz

Sons diffusés :

  • Archive de Ayn Rand sur son code moral, dans The Mike Wallace Interview, 1959
  • Archive de Ayn Rand sur l'évolution de la philosophie, interview à l'Université de Michigan, 15 mai 1951
  • Extrait du film Moi y'en a vouloir des sous, de Jean Yanne, 1973
  • Lecture de la postface de La Grève, de Ayn Rand, lue par Adèle Van Reeth, éditions Les Belles Lettres, traduction de l'anglais par Sophie Bastide-Foltz
  • Extrait du discours de John Galt, dans La Grève, de Ayn Rand, 1957, lu par Adèle Van Reeth, éditions Les Belles Lettres, traduction de l'anglais par Sophie Bastide-Foltz
  • Chanson de Dominique Grange, Grève illimitée

L'équipe