Portrait de Gaston Bachelard, photographié chez lui à Paris, le 06 novembre 1961  ©AFP
Portrait de Gaston Bachelard, photographié chez lui à Paris, le 06 novembre 1961 ©AFP
Portrait de Gaston Bachelard, photographié chez lui à Paris, le 06 novembre 1961 ©AFP
Publicité
Résumé

Si quelques philosophes ont exploré le rêve, ils l’ont opposé à la raison. Bachelard, quant à lui, a réhabilité le rêve pour en faire un objet de réflexion à examiner dans sa réalité plurielle, sans l’interpréter, analysant son essence même. Pour lui, il existe une logique du rêve, de l'imaginaire.

avec :

Julien Lamy (agrégé et docteur en philosophie, enseignant dans le secondaire, spécialiste de l’œuvre de Bachelard).

En savoir plus

Si j'avais à donner des conseils à un psychisme fatigué, je dirais : allez donc à fond de rêve ! Tâchez de bien dormir ! Et la meilleure manière de bien dormir, c'est d'avoir des rêves aquatiques !                        
Gaston Bachelard, extrait de "De la nature du rationalisme", dans "L'Engagement rationaliste", éditions puf

L'invité du jour :

Julien Lamy, agrégé et docteur en philosophie, enseignant dans le secondaire, spécialiste de l’œuvre de Bachelard à laquelle il a consacré sa thèse de 3e cycle à l'Université de Lyon

Publicité
58 min

L'existence autonome et légitime du rêve

Bachelard reproche à la psychanalyse de ne pas accorder au rêve sa dimension de réalité autonome qu'on doit comprendre pour elle-même et non pas en la renvoyant à des causes inconscientes qui en seraient la véritable signification. Je crois que Bachelard essaie de cerner quel type de réalité est le rêve (...) il  essaie de  souligner que tout le domaine de l’irréel, de l'imaginaire, est une réalité psychologique fondamentale dont on peut essayer de restituer les principes directeurs, les logiques propres (...) Il y a chez Bachelard cette idée qu'il y a une raison des images.    
Julien Lamy 

Le rêve et la raison contre le pragmatisme ordinaire

Il me semble que quand on prend le temps de lire Bachelard patiemment, on se rend compte que la raison et la rêverie ont des points communs (...) elles sont pour Bachelard les deux expressions les plus abouties de ce que l'esprit humain peut produire en lutte contre les facteurs d'inertie qui sont ceux de la vie commune, la vie usuelle, la vie qui est réduite aux exigences d'utilité et au pragmatisme le plus ordinaire. La rêverie et la raison, dans leurs belles expressions, sont un arrachement à ces facteurs d'inertie, où l'homme peut explorer d'autres dimensions de son esprit.    
Julien Lamy

Rêver pour affronter l'adversité du monde

Bachelard essaie de montrer que pour que le travailleur puisse réellement s'engager, avec toutes les forces de son être, dans son travail et  surtout expérimenter la joie de l'homme qui dépasse ce qu'il appelle le coefficient d'adversité des choses (...) il a besoin de développer tout son enthousiasme, et si le travailleur ne peut pas rêver, il ne peut pas mobiliser ses énergies pour travailler.    
Julien Lamy

Texte lu par Georges Claisse :

  • Extrait de La Flamme d'une chandelle de Gaston Bachelard, aux éditions puf

Sons diffusés :

  • Archive de Gaston Bachelard, dans Rêverie et radio, conférence de 1949
  • Musique de Claude Debussy, Rêverie
  • Musique de Ravel, Miroirs n°3, une barque sur l'océan
  • Chanson de Jimi Hendrix, One Rainy Wish
  • Entretien entre Jean Lescure et Gaston Bachelard, RTF, 1960
  • Archive de Gaston Bachelard, dans Dormeurs éveillés, RTF, 1954
  • Chanson de Charles Trenet, Chacun son rêve
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Elsa Lesaulnier
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Isis Jourda
Collaboration
Colomba Grossi
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration