Les force de l'ordre pendant une manifestation contre la loi "travail"
Les force de l'ordre pendant une manifestation contre la loi "travail" ©AFP - Thomas SAMSON
Les force de l'ordre pendant une manifestation contre la loi "travail" ©AFP - Thomas SAMSON
Les force de l'ordre pendant une manifestation contre la loi "travail" ©AFP - Thomas SAMSON
Publicité

Quand la force fait usage de la force.

Avec
  • Laurent Thirouin professeur de littérature française du XVIIe siècle à l’Université Lumière Lyon 2

La police qui fait usage de sa force : un abus tyrannique ? Pour Pascal, la réponse est non : la force qui fait usage de la force reste dans son ordre. Elle n'est ni tyrannique ni injuste. Et pourtant, Pascal, qui est si légitimiste, a défié l'ordre et la police durant sa vie. Comment comprendre cette ambivalence ? Laurent Thirouin nous répond aujourd'hui.

Le texte du jour

Publicité

« La tyrannie consiste au désir de domination universel et hors de son ordre.

Diverses chambres, de forts, de beaux, de bons esprits, de pieux, dont chacun règne chez soi, non ailleurs, et quelquefois ils se rencontrent. Et le fort et le beau se battent sottement à qui sera le maître l’un de l’autre, car leur maîtrise est de divers genre. Ils ne s’entendent pas. Et leur faute est de vouloir régner partout. Rien ne le peut, non pas même la force. Elle ne fait rien au royaume des savants. Elle n’est maîtresse que des actions extérieures.

Tyrannie.

La tyrannie est de vouloir avoir par une voie ce qu’on ne peut avoir que par une autre. On rend différents devoirs aux différents mérites : devoir d’amour à l’agrément, devoir de crainte à la force, devoir de créance à la science.On doit rendre ces devoirs-là, on est injuste de les refuser, et injuste d’en demander d’autres. Ainsi ces discours sont faux et tyranniques "Je suis beau, donc on doit me craindre. Je suis fort, donc on doit m’aimer. Je suis…" Et c’est de même être faux et tyrannique de dire : "Il n’est pas fort, donc je ne l’estimerai pas. Il n’est pas habile, donc je ne le craindrai pas." »

Pascal, Troisième discours sur la condition des Grands, dans Pensées sur la justice

Extraits

- Inspecteur Harry, film de Don Siegel, 1971

- Extrait des Pensées de Pascal lu par Didier Sandre (CD Gallimard)

Lectures

- Pascal, Pensées, fragment 58 (Lafuma) dans Pensées sur la justice, (La Découverte, 2011(, p.53-54

- Pascal, Troisième discours sur la condition des Grands, dans Pensées sur la justice (la Découverte, 2011)

- Pascal, Provinciales, dans Œuvres complètes (Seuil, 1963)

Références musicales

- Anderson, The drink

- In The Nursery, Police station

- Alain Bert, Ballade pour un commissariat

- Radiohead, Karma police

Laurent Thirouin
Laurent Thirouin
© Radio France - MC

Emission en partenariat avec Philosophie Magazine

L'équipe

Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
Antoine Ravon
Collaboration
Ariane Mintz
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Olivier Bétard
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration