À la rencontre d'une altérité extraterrestre ?
À la rencontre d'une altérité extraterrestre ? - copyright Anaïs Ysebaert
À la rencontre d'une altérité extraterrestre ? - copyright Anaïs Ysebaert
À la rencontre d'une altérité extraterrestre ? - copyright Anaïs Ysebaert
Publicité

Kant est le philosophe rationaliste par excellence, pourtant, il croit fermement en l’existence d’une vie extraterrestre. Postuler cette possibilité, pour lui et d’autres, comme Carl Schmitt, peut-il permettre d’adopter un point de vue différent sur nous-mêmes, et donc, de définir notre humanité ?

Avec
  • Peter Szendy professeur en littérature comparée et en humanité à l'Université de Brown aux Etats-Unis, conseiller auprès de la Philharmonie de Paris

Dans la Critique de la raison pure, publiée en 1781, le philosophe allemand Emmanuel Kant, entre deux considérations sur la dialectique transcendantale, écrit ceci :

S'il était possible de décider la chose par quelque expérience, je parierais bien toute ma fortune que quelqu'une au moins de ces planètes que nous voyons est habitée.                      
Aussi, n'est-ce pas simplement une opinion, mais une ferme foi qui me fait dire qu'il y a aussi des habitants dans d'autres mondes.

Publicité

Comment le philosophe qui a passé sa vie à assurer le bon fonctionnement de la raison en délimitant les limites de son action peut-il en même temps postuler l'existence d'une vie extraterrestre ?

L'invité du jour :

Peter Szendy, professeur en littérature comparée et en humanité à l'Université de Brown aux Etats-Unis, conseiller auprès de la Philharmonie de Paris

Texte lu par Hélène Lausseur :

  • Emmanuel Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique, IIe partie “De la manière de connaître l’homme intérieur à partir de l’homme extérieur”, "Traits descriptifs fondamentaux du caractère de l'espèce humaine”, 1798, traduction de Pierre Jalabert, éditions la Pléiade

Sons diffusés :

  • Extrait du film La Guerre des mondes, de Steven Spielberg, 2005 
  • Discours du président Ronald Reagan à l’ONU, 21 septembre 1987
  • Extrait du film Men in Black, film de Barry Sonnenfeld, 1997
  • Adèle van Reeth lit un extrait de Hannah Arendt, “La conquête de l’espace et la dimension de l’homme”, dans La Crise de la culture, 1961
  • Archive de Jacques Derrida, dans À voix nue, partie 2, France Culture, 15 décembre 1998
  • Chanson de fin : Radiohead, Subterranean Homesick Alien

L'équipe