Le petit Nicolas - couverture folio/Gallimard
Le petit Nicolas - couverture folio/Gallimard
Le petit Nicolas - couverture folio/Gallimard
Publicité
Résumé

En 1960 paraît la première édition du "Petit Nicolas", héros né des souvenirs d'enfance de Goscinny et Sempé. Depuis, le livre a été traduit dans plus de 40 langues et vendu à 15 millions d'exemplaires dans le monde. Pourquoi cet enfant des années 50 n'a-t-il pas pris une ride ?

avec :

Nicolas Tellop (Auteur, critique et essayiste).

En savoir plus

En France, le petit Nicolas est utilisé pour l'apprentissage de la lecture par l'Education nationale, et 300 000 titres se vendent chaque année.
Le secret de son succès serait-il dans la littérature ? En se mettant dans la peau du petit Nicolas, Goscinny et Sempé ont réussi à déjouer les travers narratifs qui auraient déposé sur les épaules du personnage une nostalgie peu propice à l'enfance...

L'invité du jour :

Nicolas Tellop, auteur d’essais sur la bande dessinée et le cinéma, co-directeur avec Tristan Garcia de la collection "Le Club de la bande dessinée" chez Aedon, rédacteur en chef adjoint de la revue La Septième Obsession

Publicité

L'indétermination de l'enfance

La tendresse qui se dégage du petit Nicolas est vraiment liée à l’importance que l’enfance prend dans les récits. Le petit Nicolas est le témoin de sa propre enfance, c’est ça qui est intéressant et qui fait qu’il s’inscrit en dehors tous les modèles connus, parce que cela donne forme à l’indétermination qui est celle de l’enfance, à ce qu’on pourrait appeler son réel… C’est l’enfance qui échappe toujours à la réalité telle qu’on veut la signifier, dans laquelle on veut l’enfermer, et qui est toujours en train de se remodeler autrement, ailleurs, selon d’autres modèles… L’enfance c’est quelque  chose que la nostalgie ne peut pas saisir non plus, le souvenir qu’on en a la trahit. Mais l’entreprise de Goscinny et Sempé c’est qu’elle essaie de définir l’enfance au moment où elle est vécue, et non pas avec un caractère rétrospectif qui reconstitue des moments d’enfance.
Nicolas Tellop

Textes lus par Georges Claisse :

  • Extraits du Petit Nicolas, de René Goscinny et Jean-Jacques Sempé, éditions Denoël

Sons diffusés :

  • Musique des Beach Boys, Dance, dance, dance
  • Archive de Romain Gary, dans l'émission Radioscopie, France Inter, 10/06/1975 (avec une musique de Pascal Comelade, Rue des soeurs noires)
  • Extrait du film Les vacances de monsieur Hulot, de Jacques Tati, 1953
  • Extrait du film Les vacances du petit Nicolas, de Laurent Tirard, 2014
  • Chanson de Stella, Douée pour la récré
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Anaïs Ysebaert
Collaboration
Manon de La Selle
Collaboration
Nicolas Berger
Réalisation
Laurence Malonda
Réalisation
Clara Degiovanni
Collaboration