"Vivre c’est être un autre" ©Getty - Edivandro Spencer / EyeEm
"Vivre c’est être un autre" ©Getty - Edivandro Spencer / EyeEm
"Vivre c’est être un autre" ©Getty - Edivandro Spencer / EyeEm
Publicité
Résumé

Dans "Le Livre de l’intranquillité", oeuvre posthume publiée en 1982, Fernando Pessoda décrit son rapport à lui-même comme un rapport d’altérité fondamentale, qui, pourtant, peut trouver une solution dans l’écriture... Mais si l’écriture permet la reconstruction, peut-elle aussi perdre l’écrivain ?

avec :

Régis Salado (professeur de littérature comparée à l'université Paris-Diderot).

En savoir plus

En guise d’ouverture, le plus apaisant des écrivains troublés, le plus actif des créateurs mélancoliques, celui dont le nom est personne et l’identité multiple, et pour qui vivre, c’est toujours être un autre. Le rêveur à la tristesse constante et au dégoût facile, mais sans ennui, ni peine, saturé d’envies même, d’envie de se réveiller avec une autre personnalité, pour oublier ce rhume de l’âme, et surtout, ne pas savoir, ni ce que nous sommes, ni ce que nous éprouvons, s’en remettre à la seule sensation, pour finalement en redemander, car la vie peut être douce quand, devant sa vitre, on fume une cigarette en écoutant les rues de Lisbonne après la pluie.

L'invité du jour

Régis Salado, professeur de littérature comparée à l'université Paris-Diderot

Publicité

Textes lus par Georges Claisse :

  • Extrait du Livre de l'intranquillité, de Bernardo Soares, éditions Christian Bourgois, 1999
  • Extrait de la lettre du 13 janvier 1935 de Fernando Pessoa à Aldolfo Casais Monteiro, éditions La différence, 1986
  • Extrait du Bureau de tabac dans Oeuvres poétiques, d'Alvaro de Campos, éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2001

Sons diffusés :

  • Metaphysica et Olà guardador de rebanhos, de Bevinda
  • O fado nao é mau, de Deolinda
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Jules Salomone
Collaboration
Marianne Chassort
Collaboration