La jalousie
La jalousie
La jalousie  ©Getty
La jalousie ©Getty
La jalousie ©Getty
Publicité
Résumé

Être jaloux est une souffrance où se mêlent la peur et la culpabilité. Mais ce qui ronge le plus le jaloux c'est d'être banal. La jalousie est-elle toujours le revers du sentiment amoureux?

avec :

Mathieu Messager (Maître de conférences en langue et littérature française à l'Université de Nantes.).

En savoir plus

Être amoureux, est-ce forcément être jaloux ? Pour Roland Barthes le problème du jaloux ce n’est pas tant qu’il soit agressif, ni qu’il soit fou, ni qu’il soit exclu, mais qu’il soit comme tout le monde !

L'invité du jour 

Mathieu Messager, maître de conférences en langues et littérature à l’université de Nantes, créateur du site Roland-Barthes.org

Publicité

Une balle "dum-dum"

La jalousie est une souffrance exponentielle que rien ne semble arrêter. Barthes la compare à une balle « dum-dum », une balle qui avait été inventée pour exploser dans la chair et diffracter la douleur de manière quasiment infinie. La jalousie est un piège et le jaloux est toujours à la mauvaise place.    
Mathieu Messager

La jalousie des images 

La jalousie ne vient pas par la pensée mais par les images. C’est un tableau renfermé sur le rival et sur l’objet aimé. Le jaloux est en permanence exclu de ce tableau.    
Mathieu Messager 

Un petit théâtre de signes

Le jaloux est le créateur d’un petit théâtre de signes. C’est-à-dire qu’il ne veut pas montrer ouvertement qu’il est jaloux mais il va transiger par la mauvaise humeur. Il ne va pas dire ou exploser en exprimant sa jalousie mais il va seulement dire qu’il est de mauvaise humeur. Le jaloux essaye de décoder ce que pense l’autre, il essaye même de décoder l’inconscient de l’autre. Mais c’est un théâtre qui tourne à vide, l'être aimé n’est pas forcément doué de la même capacité à lire tous les signes.  
Mathieu Messager

Textes lus par Denis Podalydès, Fabrice Luchini et André Dussollier :

  • Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux, “Jalousie”, 1977
  • Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux, “Nuages”, 1977
  • Marcel Proust, Du côté de chez Swann, Deuxième partie, “Un amour de Swann”, 1913

Sons diffusés :

  • La nuit américaine de François Truffaut, 1973
  • Chanson Les playboys de Jacques Dutronc, 1966
  • Le coup du parapluie de Gérard Oury,1980
  • Pauline à la plage d’Eric Rohmer,1983
  • Jules et Jim de François Truffaut,1962
  • Le corniaud de Gérard Oury,1965
  • Nous irons tous au paradis d’Yves Robert,1977
  • Chanson de John Lennon, Jealous Guy, 1971
  • La minute de vérité, de Jean Delannoy, 1952
  • Archive de Roland Barthes, Antenne 2, Apostrophes, 29 avril 1977
  • Archive de Roland Barthes du 30 mai 1977, Tribune libre, France 3
  • L’Enfer de Claude Chabrol, 1994
  • Chanson Jalousie, d'Armand Mestral 
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Clara Degiovanni
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Lila Boses
Collaboration
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration