Hannah Arendt en 1940 ©Maxppp - Fred Stein
Hannah Arendt en 1940 ©Maxppp - Fred Stein
Hannah Arendt en 1940 ©Maxppp - Fred Stein
Publicité
Résumé

Entre tradition et nouveauté, découvrez la pensée de Hannah Arendt et le parcours de sa vie.

avec :

Katia Genel (maître de conférences en philosophie à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, actuellement en délégation au Centre Marc Bloch à Berlin).

En savoir plus

Pour clore cette année avec philosophie (ou autrement, car Arendt est parfois fâchée avec celle-ci), une émission en compagnie de Katia Genel sur cette philosophe allemande exilée aux Etats-Unis, qui a toute sa vie réfléchi à la notion d'héritage.

Le texte du jour

"La disparition indéniable de la tradition dans le monde moderne n’implique pas du tout un oubli du passé, car la tradition et le passé ne sont pas la même chose, contrairement à ce que voudraient nous faire croire ceux qui croient en la tradition d’un côté, et ceux qui croient au progrès de l’autre – et le fait que les premiers déplorent cette disparition, tandis que les derniers s’en félicitent, ne change rien à l’affaire. Avec la tradition, nous avons perdu notre solide fil conducteur dans les vastes domaines du passé. Il se pourrait qu’aujourd’hui seulement le passé s’ouvrît à nous avec une fraicheur inattendue et nous dît des choses pour lesquelles encore personne n’a eu d’oreilles. Mais on ne peut nier que la disparition d’une tradition solidement ancrée (survenue, quant à la solidité, il y a plusieurs siècles) ait mis en péril toute la dimension du passé. Nous sommes un danger d’oubli et un tel oubli – abstraction faite des richesses qu’il pourrait nous faire perdre – signifierait humainement que nous nous priverions d’une dimension, la dimension de la profondeur de l’existence humaine. Car la mémoire et la profondeur sont la même chose, ou plutôt la profondeur ne peut être atteinte par l’homme autrement que par le souvenir."

Publicité

Hannah Arendt, La Crise de la culture in L’Humaine condition (Quarto Gallimard, 2012), p. 673

Extraits

- Archive Hannah Arendt, entretien avec Gunter Gaus (1964)

- Archive Hannah Arendt « Penser est une entreprise dangereuse » (1954) source internet

Lectures

- Hannah Arendt, La Crise de la culture in L’Humaine condition (Quarto Gallimard, 2012), p. 673

- Lettre de Gershom Scholem à Hannah Arendt du 23 juin 1963

- Hannah Arendt, Responsabilité et jugement (Payot, 2005) p 213-214

Références musicales

- Erno Dohnanyi, Ruralia hungarica, op 32

- Sonia Wieder Atherton, Psalmodie

- Bob Dylan, Political world

- Pixies, Where is my mind

Katia Genel
Katia Genel
© Radio France - MC
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Antoine Ravon
Collaboration
Ariane Mintz
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Olivier Bétard
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration