Heinz Wismann, janvier 2020
Heinz Wismann, janvier 2020
Heinz Wismann, janvier 2020 ©Radio France - Adèle Van Reeth
Heinz Wismann, janvier 2020 ©Radio France - Adèle Van Reeth
Heinz Wismann, janvier 2020 ©Radio France - Adèle Van Reeth
Publicité
Résumé

Heinz Wismann aime la philosophie et le tennis, la philologie et le football, Héraclite et Adorno, la France et l’Allemagne, et il n’aime rien tant que penser, non pas seulement en Français, ou en Allemand, ou en Grec, mais bien entre les langues. Et la philosophie, est-elle une langue ?

avec :

Heinz Wismann (philologue et philosophe).

En savoir plus

Première diffusion de cette émission le 10/01/2020, et première diffusion du Journal de la philo de Géraldine Mosna-Savoye, en fin d'émission, le 19/02/2020, à réécouter ici :

En savoir plus : Ces livres qu’on ne finit pas

Les Chemins de la philosophie du vendredi vous emmènent chaque semaine à la rencontre de ceux qui ont fait de la philosophie leur métier.   

Publicité

La philosophie est-elle une vocation ? Comment viennent les  idées ? Comment se fabrique un concept ? À quoi ressemble l'atelier du  philosophe ? Et quel rôle le philosophe doit-il jouer dans la cité ?

L'invité du jour :

Heinz Wismann, philologue et philosophe

La pensée, rivée à la langue

On ne parle pas seulement en langues, on pense en langues : il est impossible de détacher la pensée de la langue, sauf si on considère la pensée comme une rêverie. Mais à partir du moment où la pensée dit quelque chose de déterminé, elle est rivée à la langue. Je crois que les vrais philosophes sont aux prises avec ce que la langue qui est la leur, leur inspire comme premier réflexe, dont ils mettent en question la légitimité du dire comme ils sont habitués à le pratiquer.                                
Heinz Wismann

La philosophie ou la chasse à la contradiction

La philosophie est ce qu’on peut tirer d’une langue donnée en ne succombant pas aux évidences qu’elle charrie. Le philosophe a pour unique vocation de supprimer les contradictions. La réflexion philosophique commence par l’affirmation que le réel est un, l’être, et ensuite elle est en prise avec la diversité des phénomènes, la multitude des affects, elle doit trouver l’explication qui permet de concilier l’un et le multiple. La philosophie, jusqu’à ses manifestations les plus raffinées, poursuit la chasse à la contradiction.                                
Heinz Wismann

Sons diffusés :

  • Chanson desShorts, Comment ça va 
  • Archive de Jean Bollack, dans Ça me dit l'après-midi, France Culture, 12/07/2008
  • Archive de Jankélévitch, Radioscopie, INA, 08/10/1979
  • Coup de téléphone à Barbara Cassin
  • Musique de Mozart, Concerto en La Maj K 622 : Adagio, interprète : Matthias Schorn, Innviertler Symphonie Orchester, Chef Nicolas Milton (Cavi Music)
  • Musique de Schubert, Quatuor à cordes n°14 en ré min D 810 La Jeune Fille et la Mort, interprété par Quatuor Ehnes
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Thomas Beau
Réalisation
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Isis Jourda
Collaboration
Manon de La Selle
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration
Jules Barbier
Collaboration