Sylvester Stallone dans Rambo
Sylvester Stallone dans Rambo
Sylvester Stallone dans Rambo ©Getty - by Sunset Boulevard/Corbis
Sylvester Stallone dans Rambo ©Getty - by Sunset Boulevard/Corbis
Sylvester Stallone dans Rambo ©Getty - by Sunset Boulevard/Corbis
Publicité
Résumé

Masculins et virils, est-ce ce à quoi les hommes ont toujours voulu ressembler ?

avec :

Georges Vigarello (Historien, philosophe et directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)).

En savoir plus

A la fois norme et idéal, la virilité est-elle un attribut du corps masculin ? Devient-on homme comme on peut devenir femme ? Des Mignons d'Henri III aux cyclistes du Tour de France... et si la virilité n'était plus le propre des hommes ?

Le texte du jour

« J'écris de chez les moches, pour les moches, les vieilles, les camionneuses, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, les hystériques, les tarées, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf.  J'écris donc d'ici, de chez les invendues, les tordues, celles qui ont le crâne rasé, celles qui ne savent pas s'habiller, celles qui ont peur de puer, celles qui ne savent pas s'y prendre, celles à qui les hommes ne font pas de cadeau, [...] celles qui font peur, celles qui font pitié, celles qui ne font pas envie, celles qui ont la peau flasque, des rides plein la face, celles qui rêvent de se faire lifter, liposucer, péter le nez pour le refaire mais qui n'ont pas d'argent, celles qui ne ressemblent plus à rien, celles qui ne comptent que sur elles-mêmes pour se protéger, celles qui ne savent pas être rassurantes, celles qui s'en foutent de leurs enfants, celles qui aiment boire jusqu'à se vautrer par terre dans les bars, celles qui ne savent pas se tenir ; aussi bien et dans la foulée que pour les hommes qui n'ont pas envie d'être protecteurs, ceux qui voudraient l'être mais ne savent pas s'y prendre, ceux qui ne savent pas se battre, ceux qui chialent volontiers, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés, ni agressifs, ceux qui sont craintifs, timides, vulnérables, ceux qui préféreraient s'occuper de la maison plutôt que d'aller travailler, ceux qui sont délicats, chauves, trop pauvres pour plaire, ceux qui ont envie de se faire mettre, ceux qui ne veulent pas qu'on compte sur eux, ceux qui ont peur tout seuls le soir. »

Publicité

Virginie Despentes, King Kong Théorie, Préface “Bad Lieutenantes” (Grasset, 2006)

Lectures

Thomas Artus, L'Isle des Hermaphrodites, 1605, p.16-17, (source : BNF, Gallica)

Pierre Roussel, Système physique et moral de la femme, 1775, p. 16-18, « Des effets immédiats qui paroissent dériver de l’organisation des parties sensibles de la femme » 

Virginie Despentes, King Kong Théorie, Préface “Bad Lieutenantes” (Grasset, 2006)

Lectures cette semaine: Jacques Gamblin

Références musicales

The Cure, Boys don’t cry

Luis Milan, fantaisie n°5

Burwell, Three Billboards

Mozart__, Sonate n°7

Godspeed you! Black emperor, Rocket falls on rocket falls

Sauvage, L’homme



Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Claire Perryman-Holt
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Olivier Bétard
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
David Pargamin
Collaboration