"Interstellar", de Christopher Nolan, 2014 - Copyright Warner Bros. France
"Interstellar", de Christopher Nolan, 2014 - Copyright Warner Bros. France
"Interstellar", de Christopher Nolan, 2014 - Copyright Warner Bros. France
Publicité
Résumé

Dans le film "Interstellar", la terre est devenue invivable, il faut chercher d’autres habitats. La recherche en astrophysique peut-elle sauver l’humanité ? Comment voyager dans l’espace et le temps ? Qu’est-ce qu’un trou de vers ? Et finalement, qu’est-ce que le temps ?...

avec :

Jean-Pierre Luminet (Astrophysicien, directeur de recherche au CNRS, conférencier).

En savoir plus

Dans un futur proche, une famine mondiale frappe la planète Terre et menace de faire disparaître l’espèce humaine. L’ancien pilote et ingénieur Cooper est devenu agriculteur pour subvenir aux besoins de son fils Tom, et de sa fille Murphy, quand la NASA lui propose de partir en mission dans l’espace afin de trouver une nouvelle planète pour sauver l’espèce humaine.
Le film Interstellar de Christopher Nolan raconte en 2h49, son départ, son voyage dans l’espace, et surtout dans le temps… Mais que signifie voyager dans le temps ? Est-ce que le scénario du film, qui nous fait passer par des trous noirs, des trous de vers à bord du vaisseau baptisé Endurance, est scientifiquement convaincant ou délirant ? Et que change la réponse à cette question ?

L'invité du jour :

Jean-Pierre Luminet, astrophysicien, directeur de recherche CNRS entre l’Observatoire de Meudon et le Laboratoire d’Astrophysique de Marseille
Blog de Jean-Pierre Luminet

Publicité

Un film basé sur les dernières théories de la physique

Il est rare qu’un film hollywoodien à gros budget fasse appel aux dernières théories de la physique. Peu de temps avant Interstellar, il y avait eu un autre film, Gravity, basé sur la physique classique de Galilée et Newton. Mais dans Interstellar, ce sont d'autres théories, pas forcément nouvelles puisque la relativité générale et la physique quantique ont 100 ans mais il où y aurait un soupçon de nouvelles théories encore en construction, notamment des variantes de la théorie des cordes utilisées pour résoudre une forme d’énigme à la fin du film.

58 min

À la recherche de nouveaux habitats

Si l’astrophysique est censée sauver l’humanité : au départ du film, la terre est devenue invivable et il faut chercher d’autres habitats. Cela renvoie à une problématique intéressante : la question de planètes habitables ailleurs dans l’univers, et dans le film, cette notion est présupposée, du moins il existe des planètes “potentiellement” habitables, on les appelle des exo-terres. Dans Interstellar, le propos est que ces planètes potentiellement habitables sont dans des galaxies lointaines, à des millions ou des dizaines de centaines de millions d’années lumière de nous.

"Comment y aller ? Il faut utiliser des subtilités qui restent des hypothèses théoriques mais qui sont là en filigrane dans la théorie de la relativité, c’est-à-dire l’existence de possibles raccourcis de l’espace-temps qu’on appelle des trous de vers et qui vont jouer un rôle primordial dans le film pour arriver à quitter notre terre, mais qui sont évidemment des voyages sans retour". Jean-Pierre Luminet

Sons diffusés :

  • Archive de Christopher Nolan dans l'émission On aura tout vu, France Inter, 08/11/2014
  • Archive de Kip Thorne, au festival La Ciudad De las Ideas, Mexique, 2015
  • Musiques extraites de la bande originale de Interstellar
  • Extraits de Interstellar
  • Extrait des Confessions de saint Augustin, éditions Gallimard, lu par Georges Claisse
  • Chanson de Lee Scratch Perry feat I-Roy, Space flight
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
Clara Degiovanni
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration