Deux personnages déambulent en philosophant...  ©Getty - Malte Mueller
Deux personnages déambulent en philosophant... ©Getty - Malte Mueller
Deux personnages déambulent en philosophant... ©Getty - Malte Mueller
Publicité
Résumé

Diderot est-il à l’origine du nouveau roman ? Comment déconstruit-il le récit avec "Jacques le Fataliste et son maître", qui raconte les pérégrinations de deux personnages qui déambulent en philosophant... ? Qu'est-ce que le fatalisme ? Et quelle différence avec le déterminisme ?

avec :

Gerhardt Stenger (maître de conférences émérite en littérature française à l’Université de Nantes).

En savoir plus

Jacques le Fataliste et son maître est un roman de Denis Diderot qui n'a ni chapitre, ni partie.
Quand le récit commence, le narrateur nous annonce qu'il va nous raconter, "d'après un texte original", l'histoire d'un voyage entrepris par Jacques et son maître.
Mais à mesure que le récit avance, le narrateur se met à interpeler le lecteur, il le taquine, il lui demande de le remplacer, puis Jacques se substitue au narrateur, si bien qu'on ne sait plus qui écrit, qui lit, ni qui raconte...
Au fil des pages, on découvre des dizaines d'histoires, qui concernent surtout les amours de Jacques...
200 pages plus tard, on referme le livre en se disant qu'au-delà de la mise à mal souvent jouissive de la forme romanesque traditionnelle, on vient de lire un grand livre... sur la liberté !

L'invité du jour : 

Gerhardt Stenger, maître de conférences émérite en littérature française à l’Université de Nantes

Publicité

Textes lus par Denis Podalydès :

  • Deux extraits de Jacques le Fataliste et son maître, de Denis Diderot, première parution en feuilleton dans la Correspondance littéraire, entre 1778 et 1780, publication posthume en 1796, éditions GF

Sons diffusés :

  • Archive de Michel Bouquet à propos des qualités dramatiques de Diderot, 1986-1987, enregistrement des cours de Michel Bouquet réalisés par le metteur en scène Georges Werler 
  • Extrait du film Tournage dans un jardin anglais, de Michael Winterbottom, 2005
  • Musique de Michael Nyman, Chasing Sheep Is Best Left to Shepherds (reprise de la BO du film Meurtre dans un jardin anglais, de Peter Greenaway, 1982)
  • Extrait du film_Les Dames du Bois de Boulogne_, de Robert Bresson, 1945
  • Archive de Pierre Bourdieu, 23 juin 1990, dans l'émission Le bon plaisir, France Culture
  • Extrait de Lettre LVIII à Schuller, de Spinoza, 1674, lu par Adèle van Reeth (avec une musique deFrançois Couperin, Pièces de clavecin Livre III 15ème ordre en la : 2 - Le dodo ou L'amour au berceau, joué au piano par Amandine Habib)
  • Chanson de fin : Malakit, Destinée (reprise de la chanson de Guy Marchand)
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
Esther Valencic
Réalisation
Clara Degiovanni
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration