“Je préfère être cyborg que déesse” : épisode 1/4 du podcast Donna Haraway, philosophe cyborg

Dessin d'Anaïs Ysebaert, 2021
Dessin d'Anaïs Ysebaert, 2021 - Copyright Anaïs Ysebaert
Dessin d'Anaïs Ysebaert, 2021 - Copyright Anaïs Ysebaert
Dessin d'Anaïs Ysebaert, 2021 - Copyright Anaïs Ysebaert
Publicité

Féminisme, socialisme, technologies, animalité : Donna Haraway trouble la philosophie, tisse un discours entrelacé, hybride, situé, engagé. Et au coeur de sa pensée, la technique, et une figure : le cyborg. Comment le sortir de la vision viriliste qui lui est associée ? Peut-il devenir féministe ?

Avec

Connaissez-vous Donna Haraway ?
Philosophe contemporaine, née à Denver en 1944, professeure à l'université de Californie, reconnue à travers le monde, son oeuvre-manifeste, peuplée d'embryons, de singes, de chiens, de cyborg, pétrie de biologie, de nouvelles technologies, de science-fiction, entre le socialisme, le féminisme et le matérialisme a pourtant quelque de...
D'inclassable ? Sûrement pas. De déroutant ? Un peu. De dérangeant ? Au contraire. D'étrange ? C'est sûr? Car une seule de ses pages suffit à vous faire dire : mais que suis-je train de lire ? Est-ce de la philosophie ou une folie ? Comme si on tombait tout à coup sur une terre inexplorée, où tous nos concepts bien appris, bien distingués, s'effondraient.
C'est une expérience étrange, qui nous questionne : pourquoi ai-je pensé ainsi jusqu'ici ?
Laissez-vous entraîner dans l'univers de Donna Haraway, celle qui "préfère être cyborg que déesse"...

L'invité du jour :

Thierry Hoquet, philosophe, professeur à l’Université Paris Nanterre

Publicité

Nous sommes tous impliqués dans le monde qui nous entoure

"Donna Haraway est quelqu'un d'engagé. Ce qu'elle fait, c'est véritablement montrer comment on est nécessairement impliqués, intriqués dans des situations qui nous concernent. On est concernés par le capitalisme, par le monde cybernétique, même si on ne travaille pas, même si on est à la maison toute la journée, on est impliqué dans tout un tas de discours qui nous concernent." Thierry Hoquet

La question de l'identité n'est pas pertinente

"Donna Haraway dit : je préfère être cyborg que déesse. On voit bien là la dimension provocatrice : il ne s'agit pas de mythifier la femme et d'opposer à l'image de la femme dominée, une image de la femme dominante. Est-ce qu'en décrivant le cyborg, elle nous donne une simple description passive de notre condition, sans nous donner les moyens d'agir ? Ce qu'elle nous dit, c'est que nous serons efficaces dans nos luttes, dans la manière dont nous voulons transformer le monde si nous avons la bonne ontologie, c'est à dire si nous pensons le monde tel qu'il est. Si nous le pensons à partir de notions qui sont dépassées, alors notre analyse même de la situation va être fautive. Ce que Haraway décrit, c'est un monde où la question de l'identité n'est pas pertinente. On ne se fédère pas en fonction de son identité mais en fonction d'affinités." Thierry Hoquet

Le refus de toute téléologie, de tout grand récit

"Haraway refuse ce qu'on appelle la téléologie : elle refuse les grands récits. Si vous supposez un matriarcat originel où les femmes étaient divinisées, comment expliquer qu'aujourd'hui, le patriarcat est dominant dans toutes les sociétés humaines où la plupart d'entre elles ? On va alors chercher des explications : parce que les femmes étaient plus faibles ? Parce qu'on les a exclues des protéines animales ? Vous allez raconter une histoire qui va vous amener avec un argument de plausibilité depuis la Préhistoire, de manière inéluctable. Vous allez donc raconter une histoire téléologique, une histoire orientée vers aujourd'hui pour expliquer qu'il ne pouvait pas en être autrement que ce qui est arrivé, une sorte de darwinisme à la petite semaine où vous allez expliquer comment des contraintes biologiques, finalement, ont déterminé, ont entraîné la situation actuelle. Le problème dans ces grands récits, dans ces grandes histoires, c'est qu'elles donnent le sentiment d'un monde inéluctable, d'un monde auquel, finalement, on ne peut rien changer puisque la nature l'a voulu ainsi." Thierry Hoquet

Textes lus par Hélène Lausseur :

  • Extraits de Donna Haraway, Manifeste Cyborg (1985) dans Le manifeste cyborg et autres essais, traduction de Nathalie Magnan, éditions Exils, 2007
  • Donna Haraway, Vivre avec le trouble, Introduction, traduit de Vivien García, éditions des mondes à faire, pages 7-8

Sons diffusés :

  • Extrait du film d'animation Innocence : Ghost In The Shell 2, de Mamoru Oshii, 2004
  • Extrait du film Blade Runner, de Ridley Scott, 1982
  • Générique du film Star Wars
  • Discours de Ronald Reagan pour le lancement du programme “Initiative de défense stratégique” (IDS), 23 mars 1983
  • Archive de Donna Haraway, Les vendredis de la philosophie, France Culture, 01 mai 2009
  • Extrait du film Short Cuts, de Robert Altman, 1993
  • Chanson de fin : Princess Nokia, TomBoy

Dessin de Anaïs Ysebaert : Insta @anais.ysebaert

L'équipe