Les Diables (The Devils) film de Ken Russell datant de 1971 et inspiré de l'affaire de Loudun / allocine
Les Diables (The Devils) film de Ken Russell datant de 1971 et inspiré de l'affaire de Loudun / allocine
Les Diables (The Devils) film de Ken Russell datant de 1971 et inspiré de l'affaire de Loudun / allocine
Les Diables (The Devils) film de Ken Russell datant de 1971 et inspiré de l'affaire de Loudun / allocine
Les Diables (The Devils) film de Ken Russell datant de 1971 et inspiré de l'affaire de Loudun / allocine
Publicité
Résumé

Le 18 août 1634, Urbain Grandier, le curé de Loudun, est exécuté. Son crime ? Avoir été désigné comme le maître de plusieurs religieuses possédées par le diable. Fiction de l'esprit ou réalité de la possession ? Folie ou manipulation ? Sorcières ou victimes ?

avec :

Frédéric Gros (Philosophe, essayiste, professeur de pensée politique à Sciences-po Paris).

En savoir plus

Comment l'affaire des possédées de Loudun a-t-elle inspiré nombre philosophes dont notre invité Frédéric Gros pour son 1er roman ?

En savoir plus : Les possédées de Loudun : histoire d'une société malade d'elle-même

Le texte du jour

"Elle n’arrête pas de se répéter à elle-même : C’était donc ça. Jeanne arpente à présent les couloirs du couvent. Elle marche comme on marche dans les rêves, et quand je dis qu’elle se répète à elle-même, ce n’est pas en elle-même mais tout à fait fort, bien haut. Enfin bien haut, disons qu’elle chuchote distinctement. En tous les cas les sœurs ont entendu dire plusieurs « C’était donc ça », « Je comprends maintenant, je comprends tout, « Tout devient clair ». Personne n’ose l’interrompre tellement elle a l’air absorbée et méchante. « Il y avait cette chaleur lumineuse, rouge, lovée au creux du ventre et qui bouillait un peu ». Elle comprend ! Quelque chose s’est ouvert en elle, un chemin de braise soudain tracé dans sa vie qui coupe, traverse, irréalise tous les sentiers tordus, labyrinthiques, obscurs. Tout se réordonne soudain. Elle n’est plus l’incorrigible pécheresse, la damnée promise, vicieuse errante. Elle est la victime, l’éternelle victime. Pauvre d’elle-même, elle en aurait pleuré. Depuis le début donc, depuis les débuts à Loudun, ça, c’était presque sûr. Ou bien au départ de Béatrice ? Quand donc au juste ? Quel jour ? Pouvait-elle se rappeler précisément un jour, un instant où tout avant commencé ? Il faudrait se souvenir, je ne sais pas moi, d’un picotement, la sensation d’une griffure, ou alors même un simple parfum. Le diable se sert toujours de quelque chose, impossible autrement."

Publicité

À lire : Folie dansante, hilarité irrépressible et nonnes possédées : histoires d'hystéries collectives

Frédéric Gros, Possédées

Lecture

- Frédéric Gros, Possédées, Albin Michel 2016

Extraits

- Michel de Certeau (France Culture, « Arcanes », 11/02/1971)

- Michel Foucault (RTF, 28/01/1963)

- Sacré Graal !, film des Monty Python (1975)

Références musicales

- Tom Raybould, The call up otherwise engaged

- Couperin, Symphonie

- Dario Moreno, Le diable au corps

- Gabi Montbreuse, Tu m’as possédée par surprise

Frédéric Gros
Frédéric Gros
© Radio France
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Antoine Ravon
Collaboration
Ariane Mintz
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Olivier Bétard
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration