Un Marcheur Blanc dans "Game of Thrones"
Un Marcheur Blanc dans "Game of Thrones" - Copyright HBO
Un Marcheur Blanc dans "Game of Thrones" - Copyright HBO
Un Marcheur Blanc dans "Game of Thrones" - Copyright HBO
Publicité

Aimez-vous les histoires, celles qui vous passionnent, vous empêchent de dormir ? "Le Trône de Fer" est de celles-ci, romans d'aventure écrits par Georges Martin, aventure au sens philosophique que Jankélévitch lui donne : "l'aventure, c'est le surgissement de l'avenir, pour le meilleur et le pire".

Avec
  • Nicolas Allard professeur agrégé de lettres modernes en CPGE, docteur en lettres, enseignant la littérature et la philosophie en classes préparatoires

Emission en partenariat avec Philosophie Magazine qui consacre son dernier hors-série à Game of Thrones.

Il existe des possibilités aventureuses qui font renaître à tout moment l'angoisse nivelée par l'ennui...                
Vladimir Jankélévitch

Publicité

Ainsi Game of Thrones, la série adaptée du roman de Georges R. R. Martin, nous emmène-t-elle, d'aventure en aventure, loin de l'ennui, et loin du sérieux...

L'invité du jour :

Nicolas Allard, professeur agrégé de lettres modernes en CPGE, docteur ès lettres, enseignant en littérature et en philosophie en classes préparatoires

"Le Trône de Fer", une nouvelle forme du roman d’aventure

Le roman d'aventure est un genre littéraire apparu en Europe dans la seconde moitié du 19ème siècle, et qui a connu un certain succès jusqu’aux années 1950. Le roman d’aventure traite d’une histoire qui va avoir lieu dans une contrée souvent différente de celles dont sont originaires les personnages, souvent typiques, caractérisés par une capacité à affronter le danger, peu complexes, contrairement aux personnages du "Trône de Fer", qui oscillent entre l’ombre et la lumière. Georges R. R. Martin s’inspire du roman d’aventure, et en offre une nouvelle forme, mais ça ne correspond pas à ce qu’était le roman d’aventure d’auteurs comme Jules Verne ou Robert Louis Stevenson, de par ses personnages complexes.  
Nicolas Allard

Une dimension shakespearienne

Georges R. R. Martin est un écrivain qui s’est beaucoup inspiré de textes littéraires qui sont antérieurs à lui, Tolkien, Shakespeare… Notamment dans l’épisode des Noces Pourpres, où toute la mise en scène de cette mort est effectivement très shakespearienne. On a la sensation, à ce moment-là, d’assister à la fin d’une tragédie de Shakespeare.  
Nicolas Allard

L'aventure vue par Jankélévitch

Jankélévitch dit ce que qui est vécu et passionnément espéré dans l’aventure, c’est le surgissement de l’avenir. Il se réfère à l’étymologie même de l’aventure, "adventura", les choses qui doivent advenir et les choses que l’on ne peut deviner à l’avance… Jankélévitch estime qu’il y a tout d’abord une différence entre ce qu’il appelle l’aventurier et l’aventureux. L’aventurier c’est le professionnel de l’aventure, celui qui s’y confronte non pas parce qu’il l’aime mais parce qu’il estime que c’est un bon moyen de subvenir à ses besoins, c’est souvent le personnage qu’on trouve dans le roman d’aventure. L’aventureux c’est celui qui choisit l’aventure par passion, décide de se livrer à elle et aux dangers qu’elle représente parce qu’il a envie de sortir complètement de son quotidien et se confronter à une expérience.
Nicolas Allard

Texte lu par Thibault de Montalembert :

  • Extrait de L'aventure, l'ennui, le sérieux, de Vladimir Jankélévitch, Chapitre 1 : L'aventure, 1963

Sons diffusés :

  • Extrait de la saison 2 épisode 1 : les aventures de Tyrion
  • Archive de Vladimir Jankélévitch, Université radiophonique internationale, 02/05/1953
  • Chanson de The National, The Rains of Castamere
  • Extrait de la saison 1 épisode 3 : Une vieille femme conte des histoires à Bran
  • Extrait de la saison 3 épisode 5 : scène d'amour entre Jon Snow et Ygritte
  • Extrait de la saison 7 épisode 5 : Sam Tarly et l'aventure
  • Chanson de la bande originale de Game of Thrones, I Have To Go North de Ramin Djawadi
  • Extrait de la saison 6 épisode 10 : Daenerys et l'amour
  • Deuxième archive de Vladimir Jankélévitch, Université radiophonique internationale, 02/05/1953
  • Archive de Georges R. R. Martin sur ses influences, interview au Wheeler Center à Melbourne, 2013, traduction Antoine Tricot
  • Chanson de fin : Sigur Rós, The Rains of Castamere

L'équipe

Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
Elsa Lesaulnier
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Isis Jourda
Collaboration
Colomba Grossi
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration