Gravure représentant Aristote figurant dans la chronique "Liber chronicarum mundi" de Hartmann Schedel (Nuremberg, 1493)
Gravure représentant Aristote figurant dans la chronique "Liber chronicarum mundi" de Hartmann Schedel (Nuremberg, 1493)
Gravure représentant Aristote figurant dans la chronique "Liber chronicarum mundi" de Hartmann Schedel (Nuremberg, 1493) ©Getty - Ann Ronan Pictures/Print Collector
Gravure représentant Aristote figurant dans la chronique "Liber chronicarum mundi" de Hartmann Schedel (Nuremberg, 1493) ©Getty - Ann Ronan Pictures/Print Collector
Gravure représentant Aristote figurant dans la chronique "Liber chronicarum mundi" de Hartmann Schedel (Nuremberg, 1493) ©Getty - Ann Ronan Pictures/Print Collector
Publicité
Résumé

L'homme est-il un animal politique ? Telle est la question posée au philosophe Francis Wolff par Adèle van Reeth au cours de cet entretien.

avec :

Francis Wolff (professeur émérite à l’Ecole Normale Supérieure ULM.).

En savoir plus

Dans La Politique, Aristote pense la Cité pas seulement comme une organisation institutionnelle, mais en prenant en compte ce qu’on appellerait aujourd’hui le "vivre ensemble", c’est-à-dire comment le lien entre chaque individu peut s’organiser pour produire les conditions optimales afin de parvenir au souverain Bien. 

Adèle Van Reeth s'entretient avec Francis Wolff. Francis Wolff explique notamment comment les écrits politiques d'Aristote sont à la fois les textes fondateurs de la philosophie politique en même temps qu'ils comportent des aspects qui nous choquent aujourd'hui, comme la justification que le philosophe macédonien, né en 384 avant J.-C., fait de l'esclavage dans la démocratie athénienne.

Publicité

Chez Aristote, la relation entre le maître et l’esclave est l’occasion d’examiner les liens inter-individuels au sein de la Cité. Il insiste sur la complexité du pouvoir entre les faibles et les forts. Aristote est un macédonien, il défend une cité que paradoxalement son maître Alexandre va contribuer à abattre. Aux contraires de ses maîtres Socrate ou Platon, il a sans doute une vision plus distanciée de la Cité athénienne.          
Francis Wolff

  • Réalisation Nicolas Berger
  • Lectures : Jean-Louis Jacopin
Francis Wolff
Francis Wolff
© Radio France - MC

Musiques diffusées

  • Hassapiko de Tatavla
  • John Duarte , English suite n°1 op 31 Rounddance
  • Pauline Carton, J’ai un faible pour les forts
  • Stevie Wonder, Living for the city
  • Jean-Patrick Capdevielle, Miss démocratie

Textes lus par Jean-Louis Jacopin :

  • Aristote, Les Politiques  trad. Pierre Pellegrin, (GF Flammarion, Paris, 1993) , pp. 90-91.

Archive diffusée :

  • La dame de fer, film de Phyllida Lloyd (2011)
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Antoine Ravon
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
Tristan Ghrenassia
Collaboration