Le Cantique des Cantiques, premier poème érotique ? : épisode 3/4 du podcast L'Ancien Testament

L’Étreinte, Egon Schiele, 1917
L’Étreinte, Egon Schiele, 1917 ©Getty - Imagno
L’Étreinte, Egon Schiele, 1917 ©Getty - Imagno
L’Étreinte, Egon Schiele, 1917 ©Getty - Imagno
Publicité

En plein coeur du Livre des Sagesses, ou Livres Poétiques, selon la bible hébraïque ou la bible chrétienne, se trouvent des poèmes érotiques... L'érotique est-il une voie d'accès vers le divin ? Sexe et sacré font-ils bon ménage ? La poésie est-elle la voix du coeur ?

Avec
  • Olivier Abel philosophe, professeur de philosophie éthique à l’Institut Protestant de Théologie, Faculté de Montpellier, créateur du Fonds Ricoeur

L'invité du jour :

Olivier Abel, philosophe, professeur de philosophie éthique à l’Institut Protestant de Théologie, Faculté de Montpellier

Textes lus par Maëlys Ricordeau :

Publicité
  • Extrait de La Bible, Le Cantique des cantiques, Cantique 1, les éditions du Cerf et Bbli'o - Société biblique française, 1975 (avec une musique de Martin Fröst, Klezmer Dance)
  • Extrait de La Bible, Le Cantique des cantiques, Cantique 7, les éditions du Cerf et Bbli'o - Société biblique française, 1975 (avec une musique d'Astor Piazzola, Oblivion)

Texte lus par Eric Herson-Macarel :

  • Extrait de La Bible, Le Cantique des cantiques, Cantique 7, les éditions du Cerf et Bbli'o - Société biblique française, 1975

Sons diffusés :

  • Archive de Paul Ricoeur sur la poésie créatrice de mythe, émission Parti pris, France Culture, 31/07/1975
  • Extrait de La Bible, Le Cantique des cantiques, Cantique 5, lecture de Brigitte Fossey (avec une musique de Debussy, Rêves)
  • Extrait du film New York-Miami, de Frank Capra, 1934
  • Extrait de l'émission Sur les épaules de Darwin, de Jean-Claude Ameisen, 05/10/2019
  • Lecture d'Adèle van Reeth d'un extrait de l'Essai sur l'origine des langues, chapitre 2, de Jean-Jacques Rousseau (avec une musique de Renaud Garcia-Fons, Safran)
  • Lecture d'Adèle van Reeth d'un extrait du Paradis perdu, de John Milton (avec une musique de Debussy, Deux danses pour harpe et orchestre à cordes)
  • Chanson de fin : Isaac Hayes, Body language

L'équipe