"Le désir et le monde" de Renaud Barbaras

Renaud Barbaras
Renaud Barbaras ©Radio France - MC
Renaud Barbaras ©Radio France - MC
Renaud Barbaras ©Radio France - MC
Publicité

Renaud Barbaras vient s'interroger pour vous aujourd'hui sur l'origine et le sens du désir. Peut-il y a avoir désir sans amour ? Et amour sans désir ?

Avec
  • Renaud Barbaras professeur de philosophie contemporaine à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre de l'Institut Universitaire de France.

Que désire-t-on, quand on désire quelqu'un ? Un visage, un sexe, un monde ? Ou bien LE monde en tant que tel, cette profondeur inaccessible et pourtant tant souhaitée ? Quelle différence alors entre le désir et le manque ?

Le texte du jour

« Il faut faire une place à une expérience de l’absence, l’expérience de l’objet perdu que suscite le désir. Déjà le besoin est l’épreuve d’un manque. Et cette expérience est fondamentale : la faim, la soif, la fatigue, même si elles peuvent s’apaiser, sont les épreuves qui constituent l’être au monde comme être de besoin, c’est-à-dire comme être séparé et que la séparation voue à la mort. Mais ce qui est éprouvé là, ce n’est pas que le monde soit rongé par l’absence, c’est qu’un objet ne soit pas disponible, et que le monde soit indifférent à notre détresse. L’expérience du désir est différente. (…) A la différence du besoin, le désir est insatiable : il ne s’accomplit jamais que partiellement. Et ce n’est pas parce qu’il n’a pas d’objet (parce qu’il appartiendrait à l’ordre du symbolique), c’est plutôt parce qu’il en a trop, ou qu’il attend trop de chaque objet : parce qu’il est rapport à l’impossible. Il n’est pas désir d’un objet déterminé, imaginaire ou réel, sinon par délégation ou par symbolisation, il est désir de tout, d’un autre monde, du monde de la plénitude originaire. »

Publicité

- Mikel Dufrenne, Poétique, pour une philosophie non théologique (PUF)

Extrait

- Cet obscur objet du désir, de Luis Bunuel

Lectures

- Renaud Barbaras, Le désir et le monde (Hermann, 2016)

- Mikel Dufrenne, Poétique, pour une philosophie non théologique (PUF)

- Marcel Proust, A l'ombre des jeunes filles en fleur (Thélème) Lecture : Lambert Wilson

- Emmanuel Levinas, Totalité et infini (Livre de Poche)

Références musicales

- Alfio Origlio, Danseuses

- Roland Dyens, Tango en skai

- Christopher Slaski, The pianotuner of earthquakes : seduction

- Arnaud Le Gouefflec, Objet de mon désir

L'équipe