France Culture
France Culture
Publicité
Avec
  • Luc Gwiazdzinski Géographe, professeur à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Toulouse, chercheur au LRA et associé à l’EIREST (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Quand la nuit étend son domaine, elle nous fait entrer dans une dimension d'infini qui estompe les reliefs et les accidents du jour et nous place à hauteur de ciel dans le voisinage des étoiles mais nous livre aussi au colloque des fantômes et des ombres. Cette nature agonique de la nuit, que redoutent les grands malades comme une traversée sans amers et sans fin, elle illustre son ambivalence essentielle de même que sa profonde permanence à travers les âges et les lieux. « Ô Nuit, tu es la nuit » disait Péguy pour désigner cet éternel recommencement de l'origine. Nuit du chaos primordial, nuit des initiations chamaniques ou des alchimistes, mais aussi des poètes, des mystiques ou des peintres, Les Chemins s'y retrouvent cette semaine pour tirer la leçon des ténèbres.

L'équipe