Vladimir Jankélévitch le 12 décembre 1981 sur un plateau de télévision.
Vladimir Jankélévitch le 12 décembre 1981 sur un plateau de télévision. ©AFP - Philippe Wojazer
Vladimir Jankélévitch le 12 décembre 1981 sur un plateau de télévision. ©AFP - Philippe Wojazer
Vladimir Jankélévitch le 12 décembre 1981 sur un plateau de télévision. ©AFP - Philippe Wojazer
Publicité

Troisième temps d'une semaine consacrée à Vladimir Jankélévitch avec Pierre Michel Klein pour questionner le mystère de la mort chez le philosophe.

Avec
  • Pierre-Michel Klein , agrégé de philosophie, président de l'Association Vladimir Jankélévitch

Le philosophe Pierre Michel Klein est l'invité des Chemins pour parler de la mort dans la pensée de Vladimir Jankélévitch.

Le mot mystère est un terme qui est au fond le fil d’Ariane, au fil duquel Jankélévitch essaye de penser la mort. La mort est un mystère mais un mystère on peut essayer de définir ce que c'est. Toute la philosophie de Jankélévitch est une philosophie du mystère : le mystère de l'instant, le mystère du temps, le mystère de notre existence. A ce propos, on peut distinguer entre un mystère et un problème. La mort n'est pas un problème, la mort est un mystère. Pierre Michel Klein

Publicité
Pierre-Michel Klein
Pierre-Michel Klein
© Radio France - MC

Ce qu'il faudrait retenir c'est cette idée étrange de "l'impossibilité nécessaire". Chacun sait qu'il va mourir, donc au fond c'est une sorte de nécessité pas seulement en général mais quelque chose que je sais que je n'y échapperai pas. [...] D'un autre côté, Jankélévitch insiste sur cette notion que c'est impossible. Lorsque je suis vivant, tout ce qui est de l'ordre de ma conscience va dans le sens de l'avant. [...] La vie est faite pour vivre et pourtant à intérieur d'elle il y a une sorte de principe invisible et inexorable qui fait que nous sommes tout de même destinés à cette nécessité de disparaître. Pierre Michel Klein

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Olivier Guérin

Lectures : Georges Claisse

  • Claude Debussy , Sixte
  • Franz Liszt, Danse macabre
  • Gabriel Fauré , Requiem op 48, In paradisum

Chanson:

  • Colette Magny ,* La mort me hante*

Lectures:

- Vladimir Jankélévitch, * La mort *  (Flammarion, coll. « Champs », réédition 1977, p. 283-284)

  • Georges Claisse lit La mort d’Ivan Illitch de Tolstoï  ( France Culture, émission « La mort ou l’expérience de l’impensable », producteur Raphaël Enthoven, 10/06/2003)

Extraits:

- Jankélévitch  (CD « Vladimir Jankélévitch : un homme libre – l’immédiat – la tentation », éditions Frémeaux)

  • Jankélévitch  (archive INA Inter Actualités 29/05/1967)
  • Sacha Guitry  : Réflexions sur la mort

Bibliographie complémentaire:

  • Perpétuels augures , préface de Vladimir Jankélévitch. Ed. de la Grisière, 1970.
  • Jankélévitch , in "Encyclopédie Philosophique Universelle", P.U.F. 1992.
  • Jankélévitch , in "Dictionnaire d'Ethique et de philosophie morale", P.U.F, 1996.
  • Jankélévitch , in "Dictionnaire du judaïsme français depuis 1944" (Armand Colin/Bord de l'eau)

Et les "2 minutes papillon" de Géraldine Mosna-Savoye à propos de la parution du livre d'Arianna Sforzini, Michel Foucault, une pensée du corps  (Puf)

Michel Foucault, une pensée du corps
Michel Foucault, une pensée du corps
© Radio France

L'équipe

Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Jean Danielou
Collaboration
Marianne Chassort
Collaboration
Mydia Portis-Guérin
Réalisation
Olivier Guérin
Réalisation
Mathilde Wagman
Collaboration