Portrait de Nicolas Machiavel par Cristofano dell'Altissimo, ca 1550-1560 (Galerie des Offices, Florence, Italie)
Portrait de Nicolas Machiavel par Cristofano dell'Altissimo, ca 1550-1560 (Galerie des Offices, Florence, Italie)
Portrait de Nicolas Machiavel par Cristofano dell'Altissimo, ca 1550-1560 (Galerie des Offices, Florence, Italie) ©Getty - De Agostini
Portrait de Nicolas Machiavel par Cristofano dell'Altissimo, ca 1550-1560 (Galerie des Offices, Florence, Italie) ©Getty - De Agostini
Portrait de Nicolas Machiavel par Cristofano dell'Altissimo, ca 1550-1560 (Galerie des Offices, Florence, Italie) ©Getty - De Agostini
Publicité
Résumé

Véritable manuel à l’usage du souverain, Le Prince, rédigé par Machiavel en 1513, définit l’art de gouverner comme résultant de l’ajustement de la pensée à l'Histoire.

avec :

Jean-Louis Fournel (Historien de la pensée politique italienne de la renaissance, traducteur, professeur à l'Université Paris 8 et à l'ENS de Lyon).

En savoir plus

Avoir l’air d’être là depuis longtemps quand on vient juste de prendre le pouvoir telle est l’une des stratégies proposées par Machiavel dans son ouvrage rédigé en 1513.

Véritable manuel à l’usage du souverain, ce texte semble définir l’art de gouverner comme résultant de l’ajustement de la pensée à l’Histoire. C’est en effet quelques mois après la chute de la république florentine en 1512 que Machiavel entreprend la rédaction du Prince, jetant ainsi les bases d’une nouvelle rationalité politique, d’autant plus nécessaire qu’il s’agit de trouver un moyen pour que la République puisse résister à la fureur des armes. Comment préserver la liberté républicaine tout en assurant la stabilité de l’Etat et en garantissant l’efficacité du gouvernement ? Bien loin d’être fidèle à ce que l’on nomme aujourd’hui le "machiavélisme" qui désigne une forme d’intelligence au service du Mal, ou une quête de pouvoir guidée par l’efficacité et faisant fi de toute morale, Le Prince propose une réflexion fine et novatrice sur l’art de gouverner en prenant en compte à la fois la fortuna, ce qui nous échappe, et la virtu ce que nous avons en notre pouvoir pour agir malgré tout.

Publicité

Adèle Van Reeth s'entretient avec Jean-Louis Fournel du Prince de Machiavel.

À réécouter : Jean-Louis Fournel : "Machiavel est de façon indissoluble républicain et penseur du principat"

Extraits :

  • Extraits de la bande originale de la série télévisée Borgia  créée par Tom Fontana diffusée sur Canal Plus à partir d'octobre 2011
  • "Machiavel Party", Claude Vasori
  • Extrait de L'exercice de l'état , de Pierre Shöller, 2011
  • "Machiavelica Portugal", Rigolus

Lectures :

  • Machiavel, Le Prince , "Dédicace", PUF trad. Fournel et Zancarini, 2000
  • Machiavel, Le Prince , chapitre XXV, PUF trad. Fournel et Zancarini, 2000

Réalisation :  François Caunac

Lecture des textes :  Georges Claisse

Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
François Caunac
Réalisation
Geneviève Méric
Collaboration
Tristan Ghrenassia
Collaboration