"Emma", de Diarmuid Lawrence, 1996
"Emma", de Diarmuid Lawrence, 1996
"Emma", de Diarmuid Lawrence, 1996 ©Getty - Larry Ellis Collection
"Emma", de Diarmuid Lawrence, 1996 ©Getty - Larry Ellis Collection
"Emma", de Diarmuid Lawrence, 1996 ©Getty - Larry Ellis Collection
Publicité
Résumé

Pour Virginia Woolf, "Emma" contient tous les éléments de la grandeur de Jane Austen, qui y déploie une écriture du quotidien, faisant du fait qu'une jeune fille aille envoyer une lettre sous la pluie un grand événement... Cette jeune fille, Emma, refuse le mariage, comme un miroir de l'écrivaine ?

avec :

Dominique Barbéris (Romancière, auteure d'études littéraires et enseignante, spécialiste en stylistique).

En savoir plus

L’amour implique-t-il une perte de contrôle, et si oui, vaut-il la peine d'être vécu, au risque d’y perdre son confort et sa tranquillité ? Ce sont les questions qu'Emma va se poser tout au fil de ce très long roman, le cinquième de Jane Austen, paru en 1815.

L'invitée du jour :

Dominique Barbéris, écrivain, enseignante à la Sorbonne en langue française où elle anime des ateliers d’écriture

Publicité

Un univers confortable

"L'écriture de Jane Austen vise à restituer l'ordinaire du monde. Et je crois qu'il y a un lien, peut-être, entre la restitution de cet aspect-là et une forme d'écriture féminine. Elle place sur le réel un maillage extrêmement serré et dans lequel elle prend tous les petits détails qui vont servir l'atmosphère du roman parce qu'on est dans un univers où on se préoccupe essentiellement de confort." Dominique Barbéris

Vive le mariage arrangé !

"Dans le roman, il y a cette idée qu'un mariage, un bon mariage, n'est pas la porte ouverte à la passion, mais c'est l'intelligence qui domine, et l'intérêt bien compris. Cela peut nous sembler moins séduisant, moins moderne, mais je pense quand même que c'est le fruit d'une réflexion très fine de Jane Austen."
Dominique Barbéris

Emma, un miroir de Jane Austen ?

"Emma ressemble assez à Jane Austen. Elle est une figure de la romancière qui agence des mariages, qui reste à distance, et qui est dans un plaidoyer pour le célibat. On reconnaît des traits de la vie de Jane Austen qui elle aussi va s'occuper de ses neveux. Donc, on peut se demander si elle n'a pas mis beaucoup d'elle-même dans cette fille très vive, très intelligente, qui se trompe mais qui est très mobile et qui a une énorme qualité d'imagination..."
Dominique Barbéris

Textes lus par Camille Lamache :

  • Extraits de Jane Austen, Emma, éditions Gallimard collection Folio classique, traduction de Pierre Goubert, 1815

Sons diffusés :

  • Extrait du téléfilm Le choix de Jane, 2008, réalisé par Jeremy Lovering
  • Extraits d'Emma, mini-série de Sandy Welch, 2009, BBC One 
  • Extrait du film The Jane Austen Book Club, 2004, de Karen Joy Fowler
  • Extrait de Jane Eyre, mini-série réalisée par Susanna White sur un scénario de Sandy Welch, 2006, BBC One 
  • Chanson de fin : Bon Iver, For Emma

En savoir plus : Jane Austen (1775 - 1817)

Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration
Jules Barbier
Collaboration
Thaïs Eloi-Hammer
Collaboration