Pierre Bourdieu clashe le petit écran : épisode 1/4 du podcast Quatre visions de la télé

Gros clash
Gros clash ©Getty - David Soanes Photography
Gros clash ©Getty - David Soanes Photography
Gros clash ©Getty - David Soanes Photography
Publicité

Après la sortie de "La misère du monde" en 1993, le travail de Pierre Bourdieu se rapproche du journalisme, et son engagement politique va le confronter aux médias. Il détestait la télévision. Comment considérait-il cet instrument de création du réel comme un danger pour la démocratie ?

Avec
  • Jean-Louis Fabiani sociologue, professeur à Central European University à Vienne en Autriche

En décembre 95, Pierre Bourdieu est invité à la télévision par le journaliste Jean-Marie Cavada dans l'émission La Marche du siècle, pour parler des mouvements sociaux.
Il est réinvité par la suite dans l'émission Arrêt sur images en janvier 1996, pour commenter le traitement des mouvements sociaux par la télévision.
Bourdieu demande à ce que Guillaume Durand et Jean-Marie Cavada soient face à lui, et il va alors tenter de faire une critique de la télévision... De ces débats naîtra une réflexion sur la télévision, deux cours au Collège de France, et l'ouvrage transcription : Sur la télévision, suivi de L'emprise du journalisme.
Alors que doit-on attendre de la télé ? Devrait-elle être une institutrice ? En attend-on quelque chose qu'on ne voudrait finalement même pas réellement regarder ? Comment démythifier la télévision ?

L'invité du jour :

Jean-Louis Fabiani, sociologue, professeur à Central European University à Vienne en Autriche

Publicité

Journalisme VS sociologie ?

"Bourdieu critique la télévision dans un certain esprit, celui de l'universitaire qui ne souhaite pas que sa parole elle-même soit critiquée. Ce déséquilibre est intéressant parce que Bourdieu a une image du sociologue roi, comme le philosophe roi dans l'Antiquité, il a beaucoup de mal à s'insérer dans le dispositif de l'entretien, puisque celui-ci remet toujours en question l'interviewé. Il y a une incompatibilité entre le travail même du journalisme que Bourdieu décrit avec beaucoup d'acuité (formatage conscient des questions, etc.), mais c'est un format dans lequel il ne peut pas s'exprimer. Est-ce qu'il existerait d'autres types de télévision dans lesquels l'universitaire pourrait s'exprimer sans être interrompu ? C'est toute la question."
Jean-Louis Fabiani

Textes lus par Bernard Gabay :

  • Umberto Eco, La Guerre du faux, TV : la transparence perdue, 1983, éditions Grasset, 1985, page 164 (avec une musique de Marc Lenjean, Les cinq dernières minutes : Arsenic Blues)
  • Karl Popper, La télévision : un danger pour la démocratie, Une loi pour la télévision, 1994, éditions 10/18, 1994, pages 35-37

Sons diffusés :

  • Archive Qu’est-ce que la télévision, Journal Les Actualités Françaises, le 22 mars 1951
  • Archives de Pierre Bourdieu, Sur la télévision, réalisé par Gilles L’Hôte, 1996
  • Chanson des Daft Punk, Television Rules the Nation
  • Générique des Chiffres et des lettres
  • Extrait de l'émission Arrêt sur images, La Cinquième, le 23 janvier 1996
  • Extrait de l'émission Touche pas à mon poste !, C8, 20 novembre 2018
  • Chanson de fin : Passi, Je zappe et je mate
Les Chemins de la philosophie
58 min

L'équipe