Illustration d'Epictète, 1715, par Michael Burgers
Illustration d'Epictète, 1715, par Michael Burgers - wikicommons
Illustration d'Epictète, 1715, par Michael Burgers - wikicommons
Illustration d'Epictète, 1715, par Michael Burgers - wikicommons
Publicité

Né esclave au Ier siècle après J.-C., Epictète n'a rien écrit mais a fait de sa vie une philosophie. De son temps, il incarnait le stoïcisme. Qui était-il ? Comment sa pensée nous est parvenue ? Que nous enseigne sa réflexion sur la responsabilité : ce qui dépend de nous, ou non ?

Avec
  • Olivier D’Jeranian agrégé et docteur en philosophie, professeur de philosophie au lycée Sainte Marie à Antony et chercheur associé à l’équipe GRAMATA de l’université Paris 1

Du temps d'Epictète, la philosophie avait une utilité pratique.
Quelle était donc la promesse de son Manuel, recueil d'exercices philosophiques transmis par son disciple Arrien ?
Comment Sartre a-t-il été inspiré par Epictète ?

L'invité du jour :

Olivier D’Jeranian, agrégé et docteur en philosophie, professeur de philosophie au lycée Sainte Marie à Antony et chercheur associé à l’équipe GRAMATA de l’université Paris 1 

Publicité

Un philosophe esclave

Epictète est l'un des trois grands stoïciens de l'époque impériale, à côté de Marc Aurèle et Sénèque. Cette époque est la troisième et dernière séquence historique du stoïcisme. En son temps, Epictète était l'un des philosophes les plus célèbres, les plus réputés, parce qu'il incarnait le stoïcisme, c'est le philosophe esclave à côté de Marc Aurèle, le stoïcien empereur. Et cet esclavage, la condition physique dans laquelle il était, faisait de lui une sorte d'incarnation de la philosophie, un peu à la manière de Socrate. Et d'ailleurs comme lui, Épictète n'a rien écrit.                  
Olivier D’Jeranian

L'idée d'un manuel de philosophie

Le "Manuel" est écrit par Arrien, qui a une vingtaine d'années quand il rencontre Épictète.  Futur homme politique et grand écrivain, Arrien voulait être le nouveau Xénophon et c'est pour ça qu'il a voulu écrire les mémorables d'Épictète, les entretiens, comme Xénophon l'avait fait pour Socrate. Arrien reste quelques mois auprès d'Epictète vers 108, et assiste aux cours. Un peu sous la contrainte, pense-t-on, il fut obligé de publier officiellement ses notes de cours dix ans après la mort de Épictète, parce qu'elles commençaient à circuler un peu partout. Le "Manuel" est donc vraiment l'idée d'Arrien...          
Olivier D’Jeranian

Transmettre la sagesse grâce à un manuel

L'idée de manuel aurait certainement convenu à Épictète parce qu'il ne cessait de dire qu'il faut toujours avoir sous la main les dogmes, et notamment la fameuse division fondamentale entre ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous, pour pouvoir non seulement se la remémorer en permanence, mais pour pouvoir affronter dans la vie quotidienne les représentations qui seraient troublantes, qui risqueraient de nous emporter. Arrien décide donc de faire une sorte de collection de 53 chapitres qui auraient pour but de transcrire les principaux dogmes d'Epictète, ses principaux dogmes, pour que le disciple puisse parvenir à la sagesse.  
Olivier D’Jeranian

Textes lus par François Raison :

  • Epictète, Manuel, traduction d'Olivier D’Jeranian, éditions GF (avec une musique de Brocker Way, An adventure of my life, de l'album Wild wild country)
  • Epictète, Manuel, §5, §6, §10, traduction d'Olivier D’Jeranian, éditions GF (avec une musique de Einaudi, Newton's cradle)
  • Épictète, Entretiens, Livre II, §22, « Où se trouve le véritable intérêt », éditions Les Belles Lettres, traduction de Joseph Souilhé et Amand Jagu

Sons diffusés :

  • Mixage de début d'émission avec des extraits de : chanson d'Amel Bent, On porte nos vies, voix de Michel Houellebecq, chanson d'Eddy Mitchell, On va dire que c’est moi, musique de Corde, Concorde II
  • Vidéo YouTube de l’US Naval War College, le pilote James Bond Stockdale estime que le Manuel d'Epictète lui a sauvé la vie
  • Archive de Jean-Paul Sartre, dans Radioscopie, France Inter, 7 février 1973
  • Extrait de South Park, Saison 10, Épisode 2
  • Chanson de fin : Frank Sinatra, It All Depends On You

L'équipe

Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
Antoine Ravon
Collaboration
Nicolas Berger
Réalisation
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Carla Michel
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration
Jules Barbier
Collaboration