La file d’attente
La file d’attente ©Getty - diane555
La file d’attente ©Getty - diane555
La file d’attente ©Getty - diane555
Publicité

À la boulangerie, à Pôle emploi, au cinéma, la file d'attente est un phénomène bien connu. Mais pour avoir un poste, une augmentation, la situation est la même : comment la file d'attente socialise-t-elle les individus ? Donne-t-elle à voir physiquement les inégalités sociales à l'oeuvre ?

Avec
  • Etienne Ollion Chercheur au CNRS, professeur associé à l'Ecole polytechnique

Que peut penser la philosophie ?
Y a-t-il des objets plus respectables que d'autres ?
Parce qu'il n'y a pas que le temps, le bonheur ou la justice, tous les vendredis, nous donnerons la place à ce qui semble ne pas en mériter, à des objets inattendus...
Aujourd'hui : la file d'attente.

À quoi pensez-vous quand vous faites la queue à la boulangerie, au cinéma ou chez le médecin ? Vous dites-vous qu'il y a un temps pour tout ou faites-vous preuve d'impatience ? Etes-vous du genre à sympathiser avec les autres ou à être irrité ? Jouez-vous le jeu ou tentez-vous de contourner les règles et de doubler quelques places ?
Mais avez-vous déjà pensé que vous faisiez exactement la même chose en dehors d'une boulangerie, d'une salle de cinéma ou d'un cabinet médical ? que pour avoir un CDI, un avancement, une augmentation, vous étiez aussi dans une file d'attente, à faire la queue, à attendre votre tour ?
Peut-être pas... et pourtant, d'un magasin à la course sociale, il se produit le même phénomène : le sentiment d'être à la fois comme tout le monde mais qu'un jour viendra notre moment, à nous, à nous seul. Mais si ce moment n'arrivait jamais ? Et que l'attente ne faisait que baisser toutes nos attentes ?

Publicité

L'invité du jour :

Etienne Ollion, sociologue, chercheur au CNRS

La file d'attente en politique

"La file d'attente peut être pensée en politique : en 2017 une série de personnes ont contourné cette file d'attente de la politique qui s'était instituée depuis toujours. Avant cette date, il fallait passer beaucoup plus de temps dans des positions politiques subordonnées avant de pouvoir espérer un mandat national. Vladimir Jankélévitch appelle notre attention sur le fait que l'attente n'est pas un non-moment, un non-objet, c'est un moment où on va produire et se produire. Il faut donc se demander si les personnes qui ont attendu longtemps ont une pratique politique différente une fois qu'elles arrivent à l'assemblée, de celles qui ont eu une carrière éclair, qui sont passées, par exemple par des ministères, de celles qui n'ont jamais eu aucune expérience en politique parce qu'elles se sont retrouvées plongées dans le grand bain de la politique après les élections de 2017."
Etienne Ollion

Textes lus par François Raison :

  • Jean-Paul Sartre, Critique de la dialectique, tome I, Théorie des ensembles pratiques, “De la “praxis” individuelle au pratico-inerte”, 1960 
  • Pierre Bourdieu, Méditations pascaliennes, chapitre 6 "L'être social, le temps et le sens de l’existence”, Seuil, 1997 
  • Dino Buzzati, Le désert des tartares, chapitre XXIV, traduit de l’italien par Michel Arnaud, éditions Robert Laffont, 1940

Sons diffusés :

  • Chanson de Disiz la peste, J’pète les plombs
  • Extrait de Annie Hall, film de Woody Allen, 1977
  • Archive de Naïma Moutchou, députée LREM de la 4ème circonscription du Val d’Oise, 19 juin 2017, France 3
  • Extrait de Marche à l’ombre, film de Michel Blanc, 1984
  • Extrait de The Crown, saison 4 épisode 5, réalisé par Paul Whittington, 2020

L'équipe

Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Jules Barbier
Collaboration
Carla Michel
Collaboration
Nicolas Berger
Réalisation
Antoine Ravon
Production déléguée
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration