Tous les visages de l'angoisse
Tous les visages de l'angoisse ©Getty - CSA images
Tous les visages de l'angoisse ©Getty - CSA images
Tous les visages de l'angoisse ©Getty - CSA images
Publicité

Le philosophe Michel de Montaigne (1533-1592) est un mélancolique qui fuit l'angoisse, Lucrèce (Iᵉʳ siècle av. J.-C.) et Blaise Pascal (1623-1662), des angoissés du néant. Pourquoi lire ces penseurs nous permet-il d'échapper au désespoir de la condition humaine ?

Avec

L’angoisse peut-elle être à la fois une pathologie et un sentiment bénéfique, sans lequel on ne pourrait vivre, voire penser ? Est-il nécessaire de prendre conscience du néant qui sous-tend notre condition humaine, ou devrions nous vivre en ignorant l’angoisse ?
La philosophie peut-elle nous apprendre à être joyeux ?

L'invité du jour :

André Comte-Sponville, philosophe

Publicité

Textes lus par Bernard Gabay :

  • Lucrèce, De Rerum natura (De la Nature), environ -55 av.JC, livre III, vers 1067-1094, traduction d’André Comte Sponville dans Le miel et l’absinthe : Poésie et philosophie chez Lucrèce, aux éditions Hermann, 2008
  • Pascal, Pensées (1670), Article XI, “Les prophéties”, fragment n°693, éditions Garnier, édition Brunschvicg (1904)
  • Montaigne, Les Essais (1580), Tome II, chapitre 17 “Sur la présomption”, éditions Quarto Gallimard, traduit en Français moderne par André Lanly

Sons diffusés :

  • Mix de début d'émission par Laurence Malonda avec : archive de Ionesco, L’homme en question, France 3, 23 juillet 1978 ; extrait d'Harry dans tous ses états, film Woody Allen, 1997 ; extrait du film Les associés, de Ridley Scott, 2003 ; extrait du film Au bout du conte, d'Agnès Jaoui, 2013 ; extrait du film La classe américaine : le Grand Détournement, film de Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette, 1993 ; extrait de la série En thérapie, saison 2 épisode 9, épisode réalisé par Emmanuelle Bercot, 2022 ; extrait du film Buffet froid, Bertrand Blier, 1979 ; extrait du film Le gendarme se marie, Jean Girault, 1968 ; extrait du film Bonjour l’angoisse, Pierre Tchernia, 1988 ; Chanson Bonjour l’angoisse, de Philippe Chatel, 1977
  • Archive de Vladimir Jankélévitch, dans l'Heure de culture française, RTF, 4 avril 1953
  • Archive de Clément Rosset, dans Cote d'amour, France Culture, 1988
  • Extrait du film Hannah et ses soeurs, de Woody Allen, 1986
  • Archive d'Emil Cioran, Entretien avec Emil Cioran, RTF, 28 décembre 1950
  • Chanson de fin : Barbara, Les insomnies

L'équipe

Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration
Jules Barbier
Collaboration