L'Enfer de Dante par Gustave Doré
L'Enfer de Dante par Gustave Doré
L'Enfer de Dante par Gustave Doré ©Getty - duncan1890
L'Enfer de Dante par Gustave Doré ©Getty - duncan1890
L'Enfer de Dante par Gustave Doré ©Getty - duncan1890
Publicité
Résumé

Le voyage et la descente en Enfer se poursuivent... Quand Dante aperçoit soudain une flamme où se trouve Ulysse : que fait-il là ? Quel est son crime ? Quelles limites a-t-il franchies ? Et doit-on en imposer à la soif de connaissance sous peine de... finir en Enfer ?

avec :

Carlo Ossola (professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de « Littératures modernes de l'Europe néolatine »).

En savoir plus

Lire La Divine Comédie de Dante, ce voyage après la mort, en enfer, au purgatoire, est dans le meilleur des cas au paradis, est-il une manière, en nous y préparant, de rendre notre propre mort, pourtant certaine et inévitable, un peu plus douce ?

L'invité du jour :

Carlo Ossola, professeur honoraire au Collège de France, chaire de "Littératures modernes de l'Europe néo latine”

Publicité

Dans la peau des damnés

"Lire 'La Divine Comédie' nous permet de penser en tant que vivant à la mort comme quelque chose qui n'est pas au-delà de nous, qui est à l'intérieur du creuset de notre expérience et de notre quotidien. Les damnés sont dans une condition tout à fait spéciale : ils connaissent le présent, mais pas l'avenir. L'enfer prend alors une dimension pathétique. La connaissance sera donc morte à partir de l'instant où sera fermée la porte du futur. La venue de Dante est précieuse les damnés..." Carlo Ossola

L'éthique de Dante

"Ulysse, en Enfer, fait partie des auteurs de fraude, on y voit là l'éthique de Dante... Ulysse est condamné parce qu'il a fait introduire le cheval dans les murs de Troie et n'a donc pas agi avec la loyauté qui est demandée à tout homme et surtout à ceux qui se battent pour un principe. Ulysse ne peut pas échapper au destin que sa fraude lui a causé.Avec cette histoire, nous avons comme un miroir sur les principes positifs que Dante demande d'exercer sur Terre : la liberté, la pensée, mais aussi la loyauté dans nos actions." Carlo Ossola

Textes lus par Bernard Gabay :

  • Primo Levi, Si c’est un homme, chapitre 11, Le chant d’Ulysse, éditions Pocket, traduit de l’italien par Martine Schruoffeneger
  • Dante, La Divine Comédie, L’Enfer, chant XXVI, éditions la Pléiade, traduction de Jacqueline Risset, pages 205 et 207

Sons diffusés :

  • Extrait d'Inferno, film de Ron Howard, 2016
  • Extrait d'Au-delà de nos rêves, film de Vincent Ward, 1998
  • Adèle van Reeth lit un extrait de Dante, La Divine Comédie, L’Enfer, chant XVII
  • Musique de Modeste Moussorgski, Une nuit sur le mont chauve, chef d’orchestre : André Cluytens
  • Extrait du film Le Mépris, de Jean-Luc Godard, 1963
  • Musique de fin : Mozart, Don Giovanni, K 527, Acte II scène 15, chef d'orchestre : Jérémie Rhorer,  interprètes : Jean-Sébastien Bou, Steven Humes, Robert Gleadow
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Antoine Ravon
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Carla Michel
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration
Jules Barbier
Collaboration