Philip Glass en 1985
Philip Glass en 1985
Philip Glass en 1985 ©Getty - Leon Morris/Hulton Archive
Philip Glass en 1985 ©Getty - Leon Morris/Hulton Archive
Philip Glass en 1985 ©Getty - Leon Morris/Hulton Archive
Publicité
Résumé

Pour John Cage, "Philip Glass et sa musique habitent le même monde". Ancré dans l'époque des années 70, Glass, travaillant sur des matériaux enregistrés, se sert de procédés mécaniques pour inventer une nouvelle écriture musicale, un nouveau langage, basés sur la répétition.

En savoir plus

Ils s'appellent Philip Glass, Steve Reich et Terry Riley, et si d'autres gravitent autour d'eux et contribuent à ce qu'ils vont devenir, on peut affirmer sans risque que contrairement aux trois mousquetaires, eux, ils sont vraiment trois.
Philip Glass, Steve Reich, Terry Riley, nés en 1937, 1936 et 1935, étudient la musique et la philosophie dans les années 50, entre New York et San Francisco, et sont restés célèbres pour leur musique qualifiée de répétitive.
Mais que répètent-ils au juste ? En quoi la musique dite répétitive révèle-t-elle l'essence même de la musique, de la chanson devenue un tube que l'on écoute, aux boucles de house que les DJ manipulent pour nous faire danser ?

L'invité du jour :

Johan Girard, musicien et compositeur dans le groupe Dorian Pimpernel, sur le label Born Bad Records, auteur du livre Répétitions : L’esthétique musicale de Terry Riley, Steve Reich et Philip Glass, aux éditions Presses Sorbonne Nouvelle

Publicité

Sons diffusés :

  • The Divine Comedy, Philip and Steve’s furniture removal company, 2019
  • Archive de John Cage dans Les couleurs du prisme, film de Jacqueline Caux, 2009, suivi de Satyagraha (1979), l’opéra de Glass sur Gandhi
  • How Now, de Philip Glass, composé en 1968 et interprété par Alter Ego en 2007
  • Music in Fifths, de Philip Glass, composé en 1969 et interprété par Bang On A Can en 2004
  • Montage, de Philip Glass, dans l’album North Star, 1977
  • Adèle Van Reeth lit un extrait de Søren Kierkegaard, La Répétition, 1843, éditions Payot-Rivages, traduction Jacques Privat, avec une musique de Philip Glass, Truman Sleeps (musique du film The Truman Show de Peter Weir sorti 1998)
  • Archive de Steve Reich, dans Les grands entretiens, France Musique, 03 octobre 2016
  • It’s Gonna Rain, de Steve Reich, 1965
  • Piano Phase, de Steve Reich, composé en 1967 et enregistrée en 1986
  • Tubular Bells, de Mike Oldfield, 1973, musique du film L’Exorciste de William Friedkin sorti en 1973
  • Archive de Laurent Garnier, Journal Télévisé 19/20, France 3, 24 avril 1994
  • Wake Up, de Laurent Garnier, sorti dans l’EP A bout de souffle (1993), Warp Records
  • Chanson de fin : Streets of Berlin, de Philip Glass, interprétée par Mick Jagger, dans le film Bent de Sean Mathias, 1997
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration
Jules Barbier
Collaboration