54 000 cas de cancers de la prostate par an en France.
54 000 cas de cancers de la prostate par an en France.
54 000 cas de cancers de la prostate par an en France. ©Getty - 	China Photos
54 000 cas de cancers de la prostate par an en France. ©Getty - China Photos
54 000 cas de cancers de la prostate par an en France. ©Getty - China Photos
Publicité
Résumé

De la prostate, il n'en fut jamais question en philosophie. Du phallus, de l'érection, de la vulve et du vagin, oui! Comment se fait-il que cette petite glande masculine essentielle fut oubliée pendant des générations ?

avec :

Philippe Petit (Philosophe et essayiste).

En savoir plus

En retournant aux écrits de philosophes, Philippe Petit interroge les rapports entre médecins et malades, entre corps et maladie et nous livre un récit intime de l'expérience de la maladie.

Le texte du jour

« C’est en observant Jamie Logan que je me sentis le plus désarçonné. Il y avait des années que je ne m’étais pas trouvé à proximité d’une jeune femme aussi irrésistible, peut-être pas depuis que je m’étais trouvé face à Jamie elle-même dans la salle à manger d’un club littéraire de Harvard. (…) Elle exerçait une puissante force d’attraction sur moi, une force gravitationnelle sur le fantôme de mon désir. Cette femme était en moi avant même d’être apparue. 

Publicité

L’urologue qui avait diagnostiqué mon cancer quand j’avais soixante-deux ans m’avait ensuite exprimé sa sympathie en disant : « Je sais que ce n’est pas une consolation, mais vous n’êtes pas seul – cette maladie a atteint des proportions épidémiques dans ce pays. Votre combat est partagé par bien des gens. Dans votre cas, c’est seulement dommage que je n’aie pas pu faire ce diagnostic dix ans plus tard », voulant dire par là que l’impuissance provoquée par l’ablation de la prostate m’aurait peut-être semblé à ce moment-là, une perte moins douloureuse. Je me suis donc mis en devoir de minimiser cette perte en m’efforçant de prétendre que le désir s’était émoussé de façon naturelle, jusqu’au moment où je me suis trouvé en contact pendant moins d’une heure avec une femme de trente ans belle, privilégiée, intelligente, maîtresse d’elle-même, l’air alangui, rendue totalement vulnérable par ses craintes, et où j’ai connu l’amertume désarmée d’un vieil homme au supplice et mourant d’envie d’être à nouveau intact. »

Philippe Roth, Exit le Fantôme, traduction de Marie Claire Pasquier, (Gallimard, 2007), p.83 et 84 

Lectures

Philippe Roth, Exit le Fantôme, traduction de Marie Claire Pasquier, (Gallimard, 2007), p.83 et 84 

Gilles Deleuze et Félix Guattari, L’Anti-Œdipe, Capitalisme et schizophrénie (Editions de Minuit, 1973), p.14

Extraits

Archive : Antonin Artaud

Archive : Deleuze 

Références musicales

One man mormon blues band, Prostate blues

Guillaume Teyssier, thème baroque

Gaspard Claus, Channel

Brigitte Fontaine, Le Beau Cancer

Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Claire Perryman-Holt
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Olivier Bétard
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
David Pargamin
Collaboration