France Culture
France Culture
Publicité

Les philosophes, dit-on, sont souvent professeurs. Quand ils ne le sont pas, ou plutôt ne le sont plus, c’est qu’ils ont sauté le pas, ils n’ont pas supporté l’idée d’être enseignant à vie, et ont préféré opter pour d’autres métiers tels que le journalisme, la publicité, la médecine, la psychanalyse, ou la politique, confirmant ainsi le vieil adage : la philosophie mène à tout. Mais il est aussi des philosophes de métiers, entendons des professeurs, qui écrivent des livres de philosophie, et qui sont aussi ou deviennent des écrivains, parfois même cinéastes. On sait que l’idée même du philosophe écrivain faisait bondir Georges Canguilhem, nous l’avons rappelé la semaine dernière. Mais elle a tenté voire hanté plus d’un philosophe au XX siècle. Que l’on songe à Sartre qui disait vouloir être Spinoza et Stendhal réunis, que l’on songe à Michel Henry, et pour notre présent que l’on songe au jeune Tristan Garcia qui est à la fois scénariste, écrivain, et métaphysicien zélé.

Sans oublier Michel Guérin que nous recevons aujourd’hui. Il a commencé sa carrière comme écrivain et philosophe et fut un temps mêlé à l’histoire de ceux qui furent appelés à la fin des années 1970 des nouveaux philosophes. Bernard Henri Lévy en tête, mais aussi Christian Jambet et Guy Lardreau, disparu en 2008, lequel était un ami de Michel Guérin.

Publicité

Plus de trente après cet épisode, force est de constater que ce dernier n’a pas chômé. Il fut longtemps attaché culturel, en Grèce notamment, il a enseigné dans divers établissements, et il a surtout écrit des livres, beaucoup de livres. Il a écrit sur Napoléon, sur Stendhal, sur Alexandre Dumas, sur la danse, sur la peinture, sur la poésie ; il a composé une œuvre qui lui est propre. Michel Guérin s’est en particulier penché sur le geste compris comme geste de pensée, tournure de la pensée.

Aujourd’hui, nous allons donc faire connaissance avec lui. Nous allons revenir sur son parcours et allons explorer avec lui sa conception du sensible et sa philosophie du geste.

L'équipe

Philippe Petit
Production
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
François Caunac
Réalisation
Geneviève Méric
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Tristan Ghrenassia
Collaboration
Mydia Portis-Guérin
Réalisation
Anne-Catherine Lochard
Collaboration