Une philosophie du feu
Une philosophie du feu
Une philosophie du feu ©Getty
Une philosophie du feu ©Getty
Une philosophie du feu ©Getty
Publicité
Résumé

L'Obscure, le solitaire, celui pour qui le feu est le principe originel de toute chose, a suscité nombre d'incompréhensions. L'énigmatique Héraclite, nous a laissé quelques fragments de sa pensée philosophique. Comment appréhender cette œuvre hautement incandescente ?

avec :

Jean-François Pradeau (philosophe et historien).

En savoir plus

L'invité du jour

Jean-François Pradeau : Professeur de philosophie ancienne à l’université de Lyon

D'Héraclite, on ne sait pas grand-chose, pour ne pas dire, presque rien. Comme tous les auteurs pré-socratique, on postule ses dates de vie et de mort (entre -520 et -460 avant JC), et on retrace le fil de sa vie à partir de témoignages plus ou moins fiables qui datent souvent de plusieurs siècles après sa mort. Pourtant, son nom est sur les lèvres de la grande majorité des philosophes jusqu'à aujourd'hui, et le texte qu'on lui attribue, et dont nous disposons sous la forme de fragments, continue d'irriguer la culture occidentale et orientale.
Un inconnu que tout le monde connait, c'est le mystère Héraclite que nous allons tenter de percer cette semaine.

Publicité

A paraître à l’automne 2021 : Jean-François Pradeau, Héraclite, aux éditions du Cerf

Un philosophe à slogans

Héraclite est un philosophe à slogans. Ses petites sentences étaient et sont toujours destinées à être frappantes.  
Jean-François Pradeau

Il méprise ses concitoyens 

Héraclite était un membre de la famille royale d'Ephèse, il aurait pu récupérer le trône et le pouvoir mais il a refusé de jouer le rôle politique auquel il pouvait prétendre. Il méprisait ses concitoyens, il n'y avait que les enfants et les animaux qui trouvaient grâce à ses yeux.  
Jean-François Pradeau

Le feu à l'origine de toute chose

Les philosophes de Milet : Thalès, Anaximène, Xénophane et Héraclite pensent tous qu'un élément primordial, parmi les quatre (l'air, la terre, l'eau et le feu) est constitutif de toute chose. Pour Thalès c'est l'eau, pour Anaximène l'air, pour Xénophane la terre, et pour Héraclite le feu. C'est l'élément premier et dominant. Il faut entendre le feu à la fois dans son sens ordinaire mais aussi comme un souffle chaud et sec.  
Jean-François Pradeau

Textes lus par Denis Podalydès et Adèle Van Reeth

  • Fragments, Héraclite, Editions GF, 2018
  • Héraclite d'Ephèse de René Char, Œuvres complètes, Gallimard/ Bibliothèque de la Pléiade, 1983

Sons diffusés :

  • Extrait du film Quai d'Orsay de Bertrand Tavernier, 2013
  • Chanson de Sacha Distel, L'incendie à Rio 
  • Archive de George Steiner dans l'émission “Hors champs”, France Culture,  29 avril 2013
  • Extrait du court métrage de Patrick Deval, Héraclite l'Obscure, voix off de Charles Denner, 1967
  • Musique de fin, Marylin Monroe, The river of no return 
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Lila Boses
Collaboration
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Clémentine Marais
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration
Jules Barbier
Collaboration