Médée, peinte par Frederick Sandys entre 1866 et 1868
Médée, peinte par Frederick Sandys entre 1866 et 1868
Médée, peinte par Frederick Sandys entre 1866 et 1868 - wikicommons
Médée, peinte par Frederick Sandys entre 1866 et 1868 - wikicommons
Médée, peinte par Frederick Sandys entre 1866 et 1868 - wikicommons
Publicité
Résumé

Médée est-elle la femme tragique par excellence ? D'elle, on sait surtout une chose : dans la pièce d'Euripide, elle tue ses deux enfants. Mais qui est-elle vraiment ? Que nous dit-elle de la puissance du tragique ?

avec :

Pierre Judet de La Combe (Helléniste, directeur d’études à l'EHESS et directeur de recherche émérite au CNRS).

En savoir plus

Médée est une femme complexe, protéiforme, petite fille du dieu Soleil meurtrière, d’une violence inouïe jusqu’au bout, lorsqu’elle tue ses deux enfants.
Le terme grec est le même pour désigner le suicide, et le meurtre de ses proches.
Un gouffre immense s’ouvre alors en elle, maîtresse absolue de son destin, plongée dans la détresse.
Dans les mots d’Isabelle Huppert, qui l’incarne dans une mise en scène de Jacques Lasalle à Avignon en 2000, “Médée est une femme au coeur de sa souffrance, en pleine lucidité de sa souffrance”…

L'invité du jour : 

Pierre Judet de La Combe, directeur d’études à l’Ehess et directeur de recherche émérite au Cnrs, traducteur avec Myrto Gondicas de Médée d'Euripide, pour une adaptation et mise en scène de Jacques Lassalle à Avignon en 2000
Le texte de la pièce est à retrouver aux éditions Les Belles Lettres

Publicité

Médée, divine maîtresse de son destin

Tuer ses enfants, c’est d’une certaine manière se tuer soi-même, en grec, c’est le même mot. Un gouffre s’ouvre, alors que dans la pièce d’Euripide, c’est Médée la divinité, les dieux n’interviennent presque pas, ils l’aident, sont de son côté puisqu’elle est la petite fille du dieu Soleil, mais c’est elle qui fait le destin, maîtresse absolue dans une impuissance absolue.
Pierre Judet de La Combe

Sons diffusés :

  • Archive d'Isabelle Huppert, dans l'émission La suite dans les idées, France Culture, 17 juillet 2000
  • Musique de Gavin Bryars, At Portage and Main – pour quintette de percussion
  • Extraits de Médée, mise en scène de Jacques Lassalle, festival d’Avignon, 2000
  • Archive d'Isabelle Huppert, dans l'émission Surpris par la Nuit, France Culture, 03 juillet 2000
  • Chanson de fin : Maria Callas interprète Médée : Dei tuoi figli la madre (Acte I) (Air de Médée)
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Clémentine Marais
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration
Jules Barbier
Collaboration