Martin Heidegger
Martin Heidegger
Martin Heidegger ©Maxppp - Fred Stein
Martin Heidegger ©Maxppp - Fred Stein
Martin Heidegger ©Maxppp - Fred Stein
Publicité
Résumé

Pourquoi l'être authentique se définit à partir de la possibilité de la mort ? Avec Philippe Cabestan, en route sur les chemins et le dédale de l'être !

avec :

Philippe Cabestan (professeur en Classes Préparatoires au Lycée Janson de Sailly à Paris et président de l'Ecole Française d'analyse existentielle ou Daseinsanalyse).

En savoir plus

Pourquoi l'être authentique se définit à partir de la possibilité de la mort ? A partir d'une analyse du Dasein, cet "être-là", Heidegger souhaite renouer avec l'être trop longtemps "oublié" dans l'histoire de la métaphysique. Il nous permet de comprendre que l'être est toujours en relation avec d'autres êtres, et plus fondamentalement que le Dasein est déterminé par la connaissance de sa mort prochaine. C'est elle qui nous conduit à l'angoisse face au néant et au vide de l'être.

Avec Philippe Cabestan, en route sur les chemins et le dédale de l'être !

Publicité

Textes

Martin Heidegger, Être et temps, trad. Emmanuel Martineau

Introduction à la notion de Dasein

« Si la question de l’être doit être posée expressément et être accomplie dans une pleine transparence d’elle-même, alors une élaboration de cette question exige l’explication du mode de visée de l’être, du comprendre et du saisir conceptuel du sens, la préparation de la possibilité du choix correct de l’étant exemplaire, l’élaboration du mode authentique d’accès à cet étant. Or viser, comprendre et concevoir, choisir, accéder sont des comportements constitutifs du questionner, et ainsi eux-mêmes des modes d’être d’un étant déterminé, de l’étant que nous, qui questionnons, nous sommes à chaque fois nous-mêmes. Élaboration de la question de l’être veut donc dire : rendre transparent un étant — celui qui questionne — en son être. En tant que mode d’être d’un étant, le questionner de cette question est lui-même essentiellement déterminé par ce qui est en question en lui — par l’être. Cet étant que nous sommes toujours nous-mêmes et qui a entre autres la possibilité essentielle du questionner, nous le saisissons terminologiquement comme DASEIN. La position expresse et transparente de la question du sens de l’être exige une explication préalable adéquate d’un étant (le Dasein) au point de vue de son être.

Mais pareille entreprise ne se meut-elle point dans un cercle manifeste ? Devoir d’abord nécessairement déterminer un étant en son être, puis, sur cette base, vouloir poser seulement la question de l’être — qu’est-ce d’autre que tourner en rond ? »

Archives

Levinas : la découverte de Être et Temps et le rapport au Parti national socialiste_,_ source Les Chemins de la connaissance, 3/03/1981

Extraits musicaux

- Jimmy Hendrix, Fire, 1967

-The perilous night : I pour piano préparé, composé par John Cage Int STEFFEN SCLEIERMACHER

_-The perilous night : VI pour piano préparé, c_omposé par John cage Int STEFFEN SCLEIERMACHER

- Joe Dassin, Ça m'avance à quoi, 1966

Philippe Cabestan
Philippe Cabestan
- Marie Aubert
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Antoine Ravon
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Livia Garrigue
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration