Un été sur la plage
Un été sur la plage
Un été sur la plage ©Getty - Bettmann
Un été sur la plage ©Getty - Bettmann
Un été sur la plage ©Getty - Bettmann
Publicité
Résumé

Poésie, adolescence et existence, le philosophe Paul Audi analyse ce qu'est le sentiment intérieur

avec :

Paul Audi (philosophe, enseignant, membre statutaire de l’équipe de recherches Philépol à l’Université Paris Descartes).

En savoir plus

A travers ses trois essais Et j'ai lu tous les livres : Mallarmé-Celan (Galilée, 16 novembre 2017) Au sortir de l’enfance (Verdier, 2017) et Analyse du sentiment intérieur (Verdier, 2017), Paul Audi nous emmène à la découverte de "soi", de ce qui fait que le moi est à chaque fois lui-même.

Le texte du jour

Pire moindre. Plus pas concevable. Pire à défaut d’un meilleur moindre. Le meilleur moindre. Non. Néant le meilleur. Le meilleur pire. Non. Pas le meilleur pire. Néant pas le meilleur pire. Moins meilleur pire. Non. Le moins. Le moins meilleur pire. Le moindre jamais ne peut être néant. Jamais au néant ne peut être ramené. Jamais par le néant annulé. Inannulable moindre. Dire ce meilleur pire. Avec des mots qui réduisent dire le moindre meilleur pire. A défaut du bien pis que pire. L’imminisable moindre meilleur pire. 

Publicité

La paire. Les mains. Mains étreintes étreignant. Ce peu s’en faut vrai ! Comme lorsque d’abord dite sur mains atrophiées la tête. Mains atrophiées ! Eux là donc les mots. Maintenant ici étreintes étreignant. Comme lorsque d’abord dit. Dé-dédit lorsque plus mal dit. Ouste. Mains étreintes étreignant. 

Les vides aussi. Ouste. Nulles mains dans le -. Non. Garder aux fins de pire à dire. Tant mal que pis pire tant mal que pis dire. Dire pour l’instant encore vues. Blanc obscur. Deux mains vides d’un blanc obscur. Dans la pénombre vide. 

Ainsi cap au moindre encore. Tant que la pénombre perdure encore. Pénombre inobscurcie. Ou obscurcie à plus obscur encore. A l’obscurissime pénombre. Le moindrissime dans l’obscurissime pénombre. L’ultime pénombre. Le moindrissime dans l’ultime pénombre. Pire inempirable. 

Quels mots pour quoi alors ? 

Beckett, Cap au pire (Minuit)

Extraits

Archive Michel Henry (émission Apostrophes de Bernard Pivot, 13/02/1987)

Les beaux gosses, film de Riad Sattouf (2009)

Schakespeare, Hamlet (adaptation pour France Culture, 21/01/1994)

Lectures

Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire, 5ème promenade

Beckett, Cap au pire (1982), Editions de Minuit, p. 41-43. 

Rimbaud, Illuminations (1895, publication complète posthume), « Jeunesse » II et III, Gallimard 

Références musicales

Rameau, Pièce de clavecin, gavotte pour piano

Rameau, Suite en sol majeur IV, la poule

Johnny Cash, If you could read my mind

Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Olivier Bétard
Réalisation