Clint Eastwood ©Getty -  Sunset Boulevard
Clint Eastwood ©Getty - Sunset Boulevard
Clint Eastwood ©Getty - Sunset Boulevard
Publicité
Résumé

Avoir une pensée de vengeance et la réaliser, c’est prendre un fort accès de fièvre, mais qui passe : avoir une pensée de vengeance, sans la force ni le courage de la réaliser, c’est traîner un mal chronique, un empoisonnement du corps et de l’âme.

avec :

Michel Erman (Philosophe et professeur de linguistique à l'université de Bourgogne).

En savoir plus

Rediffusion du 14/01/2014

La morale, qui ne regarde qu’aux intentions, taxe les deux cas de la même façon : ordinairement, on considère le premier cas comme le pire (à cause des mauvaises conséquences que peut entraîner le fait de se venger). L’une et l’autre appréciation sont à courte vue.

Publicité

Après la loi du Cowboy, hier, avec Fabien Gaffez, avant la beauté pas si sage de la vieillesse, demain, en compagnie de Pierre-Olivier Toulza, et la question de savoir si Eastwood est ou non libertarien, à partir notamment des *Pleins pouvoirs * et en compagnie de Romain Huret, c’est aujourd’hui le philosophe Michel Erman qui vient nous éclairer sur cette obsession qu’est la vengeance dans les films de Clint Eastwood.

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Mydia Portis-Guérin

Lectures : Georges Claisse

Références musicales:

  • Communion , Katie's absence , BO du film Mystic river
  • Traditionnel, Shenandoah
  • Johnny Cash, Redemption day
  • Patti Smith , Revenge

Lecture:

Nietzsche , Pour une généalogie de la morale

Mystic river
Mystic river
Gran Torino
Gran Torino

Et les "2 minutes papillon" de Géraldine Mosna-Savoye, à propos de la parution du livre de_* Marc Le Ny_* , Hannah Arendt : le temps politique des hommes ( L’Harmattan)

Hannah Arendt : le temps politique des hommes
Hannah Arendt : le temps politique des hommes
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Jean Danielou
Collaboration
Marianne Chassort
Collaboration
Olivier Guérin
Réalisation
Mathilde Wagman
Collaboration