L'enfant sauvage 1970,  réalisation Francois Truffaut ,Jean Pierre Cargol.
L'enfant sauvage 1970, réalisation Francois Truffaut ,Jean Pierre Cargol.
L'enfant sauvage 1970,  réalisation Francois Truffaut ,Jean Pierre Cargol. ©AFP - PIERRE ZUCCA / COLLECTION CHRISTOPHEL © Les Films du Carrosse
L'enfant sauvage 1970, réalisation Francois Truffaut ,Jean Pierre Cargol. ©AFP - PIERRE ZUCCA / COLLECTION CHRISTOPHEL © Les Films du Carrosse
L'enfant sauvage 1970, réalisation Francois Truffaut ,Jean Pierre Cargol. ©AFP - PIERRE ZUCCA / COLLECTION CHRISTOPHEL © Les Films du Carrosse
Publicité
Résumé

Comment éduquer l’homme afin qu’il reste au plus proche de sa nature ? Réponse en compagnie de la philosophe Céline Spector.

avec :

Céline Spector (philosophe, professeure à l’UFR de Philosophie de Sorbonne Université, membre honoraire de l'Institut Universitaire de France).

En savoir plus

Emile ou De l’éducation est un traité d'éducation portant sur « l'art de former les hommes » de Jean-Jacques Rousseau publié en 1762. Le présupposé de ce texte consiste à dire que l’homme est naturellement bon. Toute forme d’éducation , si elle a pour vocation de contraindre cette nature bonne par essence, est une forme de corruption et de perversion, et conduira l’homme vers moins de liberté tout en l’éloignant du bonheur.

Le texte du jour

« Avant la vocation des parents la nature appelle [mon élève] à la vie humaine. Vivre est le métier que je lui veux apprendre. En sortant de mes mains il ne sera, j’en conviens, ni magistrat, ni soldat, ni prêtre : il sera premièrement homme ; tout ce qu’un homme doit être, il saura l’être au besoin tout aussi bien que qui que ce soit, et la fortune aura beau le faire changer de place, il sera toujours à la sienne. […]

Publicité

Notre véritable étude est celle de la condition humaine. Celui d’entre nous qui sait le mieux supporter les biens et les maux de cette vie est à mon gré le mieux élevé : d’où il suit que la véritable éducation consiste moins en préceptes qu’en exercices. Nous commençons à nous instruire en commençant à vivre ; notre éducation commence avec nous ; notre premier précepteur est notre nourrice. Aussi ce mot éducation avait-il chez les anciens un autre sens que nous ne lui donnons plus : il signifiait nourriture. […] Ainsi l’éducation, l’institution, l’instruction sont trois choses aussi différentes dans leur objet que la gouvernante, le précepteur et le maître. Mais ces distinctions sont mal étendues ; et pour être bien conduit, l’enfant ne doit suivre qu’un seul guide ».

Rousseau, Emile, I, in OC, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1969, p.252.

Lecture :

Rousseau, Emile, IV, in OC, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, t. IV, 1969, p. 480-481.

Extrait :

- L’enfant sauvage, film de François Truffaut (1970)

Références musicales :

- The Kinks, Education

- François Devienne, Concerto n°1 en ré maj : adagio

- Hélène de Montgeroult, Sonate pour piano n°9 en fa dièse min, op 5 n°3

- Aline, L’éducation

Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Olivier Bétard
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
Pauline Vermeren
Collaboration
David Pargamin
Collaboration