Sandra Laugier, 2019
Sandra Laugier, 2019 - Astrid di Crollalanza copyright Flammarion
Sandra Laugier, 2019 - Astrid di Crollalanza copyright Flammarion
Sandra Laugier, 2019 - Astrid di Crollalanza copyright Flammarion
Publicité

Héritière du philosophe Stanley Cavell, dont l'enseignement l'a marquée en profondeur, pour Sandra Laugier la philosophie se loge dans les détails du langage, de la voix, des compétences ordinaires, mais aussi dans le cinéma, et aujourd'hui dans les séries télé.

Avec

Etre philosophe, est-ce un métier ? Est-ce une vocation ? Comment se fabrique un concept ? Et quel est le rôle du philosophe dans la cité ?

Sandra Laugier n’est pas seulement professeure de philosophie à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, elle est aussi fan de séries télé et pense que le cinéma peut changer notre vie. Dans les chroniques qu’elle tient régulièrement dans Libération, elle s’inquiète d’une fragilisation de la démocratie et tente d’éveiller nos consciences à notre vulnérabilité. Grâce à elle de nombreux textes de philosophie américaine ont été traduits et enseignés en Français : Emerson, Thoreau, mais aussi J.L. Austin et Stanley Cavell. À l’Université elle co-dirige un master sur le genre et elle y enseigne la philosophie américaine.

Publicité

L'invitée du jour :

Sandra Laugier, philosophe, professeure à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, spécialiste de philosophie du langage et de philosophie morale, chroniqueuse à Libération

La philosophie, une attention au langage et à la voix

J’ai tellement contesté les définitions traditionnelles de la philosophie traditionnelle et tellement insisté sur la philosophie du langage ordinaire, le rôle des connaissances et des compétences ordinaires dans la philosophie, qu’on pourrait croire que je n’ai pas de définition de la philosophie... Toutefois, ce qui est une continuité dans ma réflexion, c’est une philosophie qui est une forme d’attention au langage, c’est l’essentiel, mais aussi une dimension de l’attention : c’est dans les détails de la perception du langage, dans les situations, que va émerger la pensée. La philosophie est toujours liée à une voix, au sens d’une sensibilité, à la justesse de ton.    
Sandra Laugier

Trouver sa voie/voix en philosophie

Entre 83 et 85 j’ai assisté aux cours de Stanley Cavell, ça a été une expérience très importante. J’entrevoyais que tout ce qui m’intéressait dans la vie avait une pertinence philosophique, Austin et Wittgenstein, voir qu’ils pouvaient être le point de départ d’une forme de définition de la philosophie, avec cette attention au langage qui posait cete question : "Qu’est-ce que nous voulons dire en parlant ?" c’était extraordinaire, tout comme les cours de Cavell sur le cinéma, sur les grands films classiques de Hollywood.    
Sandra Laugier

Stanley Cavell et le cinéma

Ce que je trouvais extraordinaire chez Cavell c’était cette façon de nous faire comprendre que la pensée était dans le film lui-même : l’intelligence apportée par le film à sa propre réalisation, la contribution des acteurs, du jeux, et de l’expérience du spectateur à ce que c’était que cette pensée du film. Ça a été une révélation pour moi d’avoir cette possibilité de faire usage de ma propre expérience, puisque j’avais vu beaucoup de films depuis mon enfance, d’avoir une philosophie qui corresponde à cette appétence du cinéma. C’est ce que Cavell a dit parfois quand on lui demandait pourquoi un grand professeur de Harvard s’intéressait aux films de Hollywood, qui n’étaient pas considérés comme de la haute culture aux Etats-Unis, il disait que la vraie question c’était : comment quelqu’un dont la vie avait été formée par l’expérience du cinéma, trouvait dans la philosophie la réponse...    
Sandra Laugier

Sons diffusés :

  • Chanson de Marvin Gaye et Tammi Terrell, Ain't no mountain high enough
  • Archive de Willard van Orman Quine, France Culture, 19/09/1978
  • Archive de Stanley Cavell, dans l'émission À voix nue, France Culture,  21/01/2008
  • Extrait du film Cette sacrée vérité, de Leo McCarey, 1937
  • Coup de téléphone à Benoît Hamon
  • Chanson de fin : Patrick Bruel, Place des grands hommes

L'ARCHIVE DU VENDREDI / LA PHILO DANS LE RETRO :

Chaque vendredi, l'équipe des Chemins de la philosophie vous propose d'écouter un moment d'archive de philosophe(s) ou de philosophie.
Aujourd'hui, écoutons Merleau-Ponty raconter comment il est devenu philosophe, le 22/05/1959, RTF

L'équipe

Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth, directrice de France Inter
Adèle Van Reeth
Production
Clara Degiovanni
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Anaïs Ysebaert
Collaboration