Shakespeare
Shakespeare
Shakespeare ©Getty - CSA Images
Shakespeare ©Getty - CSA Images
Shakespeare ©Getty - CSA Images
Publicité
Résumé

La première rencontre entre Roméo et Juliette se matérialise par un échange de mots qui devient un sonnet. Pour François-Victor Hugo qui ressuscita le théâtre shakespearien au 19ème, le sonnet est le langage même des amoureux. Comment Shakespeare construit-il l’amour dans et par la langue ?

avec :

Anne-Marie Miller-Blaise (professeure en littérature et histoire culturelle britanniques des 16e-17e siècles à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, vice-présidente de la Société Française Shakespeare).

En savoir plus

L'invitée du jour :

Anne-Marie Miller-Blaise, professeure en littérature et histoire culturelle britanniques des 16e-17e siècles à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, vice-présidente de la Société Française Shakespeare

Le sonnet, langage de l'amour

Shakespeare a écrit à une période où l’on considère le théâtre comme de la poésie… Mais il a un rapport différent peut-être à la poésie et ses enjeux, à la fois sur la scène et dans l’écriture de ses sonnets. La rencontre entre Roméo et Juliette se matérialise dans le texte de la pièce, à l’acte I scène 5, par un échange de mots qui devient un sonnet… Comme le dira plus tard François-Victor Hugo, tous les amoureux font des sonnets, c’est le langage même des amoureux.    
Anne-Marie Miller-Blaise

Publicité

Le sonnet, écriture de l'intime ?

Penser que le sonnet est une écriture de l’intime est une idée qui surgit au 18ème siècle lorsqu’on commence à identifier le Shakespeare des sonnets comme un Shakespeare qui parlerait en son nom propre, et qu’on commence à voir les sonnets comme une trace autobiographique de l’auteur. Dès Pétrarque, le sonnet est une forme qui semble donner voix et corps à une douleur amoureuse ressentie au plus profond de soi même, mais il faut se garder de cette tentation : il faut penser le sonnet comme partiellement biograhique, peut-être, mais aussi comme une auto-fiction...    
Anne-Marie Miller-Blaise

À réécouter : William Shakespeare

Textes lus par Denis Podalydès :

  • William Shakespeare, Sonnets, Sonnet 18, Sonnet 20 et Sonnet 64, 1609, traduction de Jean-Michel Déprats, à paraître fin 2020, édition de la Pléiade, vol. VIII (dernier volume) des Œuvres complètes

Sons diffusés :

  • Extraits de Shakespeare in love, film de John Madden, 1998
  • Extrait de Roméo et Juliette, film de Franco Zeffirelli, 1968
  • Chanson de Rufus Wainwright, Take all my loves (Sonnet 40)
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Thomas Beau
Réalisation
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Isis Jourda
Collaboration
Manon de La Selle
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration