Souleymane Bachir Diagne
Souleymane Bachir Diagne
Souleymane Bachir Diagne ©Radio France - A. Ysebaert
Souleymane Bachir Diagne ©Radio France - A. Ysebaert
Souleymane Bachir Diagne ©Radio France - A. Ysebaert
Publicité
Résumé

Portrait du philosophe Souleymane Bachir Diagne, travaillé par la question de la traduction, un concept qui a traversé tous ses champs de recherche, de sa thèse sur le mathématicien George Boole à l’origine de l’algèbre de la logique, jusqu’à l’histoire de la philosophie dans le monde islamique…

avec :

Souleymane Bachir Diagne (philosophe, professeur de philosophie française et des questions philosophiques en Afrique dans les départements de philosophie et de Français à l’Université de Columbia, directeur de l’Institut d’Etudes africaines).

En savoir plus

Les Chemins de la philosophie du vendredi vous emmènent chaque semaine à la rencontre de ceux qui ont fait de la philosophie leur métier.   

La philosophie est-elle une vocation ? Comment viennent les  idées ? Comment se fabrique un concept ? À quoi ressemble l'atelier du  philosophe ? Et quel rôle le philosophe doit-il jouer dans la cité ?

Publicité

L'invité du jour :

Souleymane Bachir Diagne, philosophe, professeur de philosophie française et des questions philosophiques en Afrique dans les départements de philosophie et de Français à l’Université de Columbia, directeur de l’Institut d’Etudes africaines

Tenu éveillé la nuit par la philosophie

Des pages de philosophie m’ont tenu éveillé le soir parce que je les trouvais fabuleuses… et comme mon métier est de faire en sorte que des plus jeunes que moi aient la même réaction, qu’ils puissent eux aussi être tenu éveillés la nuit par ces textes-là, ça définit ma passion comme un métier… Mon métier c’est d’essayer de transmettre cette passion…  
Souleymane Bachir Diagne

Une enfance sous le signe de la philosophie

Je suis né d’une famille religieuse musulmane, mon père et ma mère appartenaient à des familles d’imams. Mon père a travaillé toute sa vie comme fonctionnaire des PTT (Postes, télégraphes et téléphones) mais sa vraie vie était d’être un théologien. D’une certaine façon, la philosophie, si on donne une signification très large à l’activité spéculative, l’interrogation des concepts,  a toujours été un univers dans lequel j’ai baigné quand j’étais aux côtés de mon père quand il parlait théologie, mystique, philosophie… Mon père était un boulimique des livres, il lisait tout ! Sartre, Marx, Avicenne...  
Souleymane Bachir Diagne

Philosophe de la traduction

C’est seulement ces dernières années que j’ai vu ce qui reliait les choses sur lesquelles j’avais travaillé ici ou là en ayant eu moi-même le sentiment de me démultiplier. Quand j’ai écrit sur l’algèbre de Boole, l’algèbre de la logique, la logique mathématique, il s’agissait de comprendre ce que signifiait cet aspect de notre civilisation de l’ordinateur qui est la traduction de nos langues naturelles dans les symboles que sont 0 et 1… L’autre direction dans laquelle j’ai travaillé ce sont les questions de philosophie dans le monde islamique et là encore, cette histoire est d’abord une histoire de traduction…  
Souleymane Bachir Diagne

Sons diffusés :

  • Chanson de Beyoncé, Ave Maria
  • Extrait de la pièce de théâtre Le Diable et le bon Dieu, Sartre, mise en scène de George Wilson, 1969
  • Archive de Jean-Toussaint Desanti
  • Archive de Léopold Sédar Senghor sur la nature
  • Archive de Macky Sall, Président du Sénégal
  • Archive d'un discours de Greta Thunberg, militante suédoise pour le climat, dans le 7/9 de France Inter
  • Chanson de fin : Orchestra Baobab, Coumba
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Elsa Lesaulnier
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Isis Jourda
Collaboration
Colomba Grossi
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration