Immeubles, Chine
Immeubles, Chine
Immeubles, Chine ©Getty
Immeubles, Chine ©Getty
Immeubles, Chine ©Getty
Publicité
Résumé

L’architecture est-elle un art, et si oui, qu’est-ce qui fait sa singularité en tant que forme d’art ? L’architecture est-elle avant tout fonctionnelle ? Quels critères un jugement esthétique d’un objet architectural doit-il prendre en compte ?

avec :

Mickaël Labbé (Maître de conférences en esthétique et philosophie de l'art à la Faculté de Philosophie de l'Université de Strasbourg).

En savoir plus

L'architecture est la forme d’art la plus omniprésente dans nos vies, mais elle est en même temps la plus absente du corpus philosophique. Hegel et Schopenhauer lui ont cependant donné une place dans leur système esthétique. Dans la hiérarchie qu'ils ont fait des différents arts, ils classent l'architecture tout en bas de l’échelle. Après la musique, les arts littéraires et dramatiques, l’architecture, lourde de sa matérialité s'oppose aux arts plus spirituels.

L'invité du jour

Mickaël Labbé, Maître de conférences en esthétique et philosophie de l'art à la Faculté de Philosophie de l'Université de Strasbourg

Publicité

La définition de l’architecture, aussi mouvante que celle de la philo ?

L’architecture et la philosophie sont deux activités synthétiques qui ont une grande variété définitionnelle de par le champ des possibles humains qu’elle couvre : art d’habiter, conquête de l’espace, mise en forme d’une matière, incarnation d’une pensée. Il y a un lien fondamental entre ce que c’est que d’exister pour l’être humain, se rapporter au monde et à ses différentes dimensions, espace, temps, être ensemble, rapport à soi, dimension de confrontation à la beauté, dimension de la satisfaction de nos besoins, qui sont une totalité synthétique d’aspects à laquelle la philosophie est également confrontée. J’aime cette idée de Le Corbusier, qui, reprenant une considération inhérente à la réflexion sur l’architecture depuis Vitruve, définissait l’architecture comme culture générale.    
Mickaël Labbé

L'architecture, un travail sur soi ?

L’architecture fait quelque chose à la philosophie depuis le départ, que ce soit le modèle de l’organisation de la cité chez Platon pour penser la juste harmonisation des parties de l’âme, que ce soit la métaphore du dieu architecte, en passant par des réflexions tardives de Wittgenstein… Il y a une affinité entre architecture et philosophie. Il y a une remarque cryptique de Wittgenstein qui affirmait que le travail en philosophie comme le travail en architecture était un travail sur soi…    
Mickaël Labbé

Textes lus par Maëlys Ricordeau :

  • Extrait des Cours d'esthétique, Troisième partie, de Georg Wilhelm Friedrich Hegel, 1848, éditions Librairie Générale Française (avec une musique de Klaus Schulze, My Virtual Principles - Tachistic Architecture)
  • Extrait de Contribution à une théorie de l'architecture, de Auguste Perret, 1952 (avec une musique de Steve Reich, Piano phase)

Sons diffusés :

  • Montage de début d'émission par Thomas avec la voix de Jean Marais dans l’adaptation du roman Les Enfants terribles de Jean Cocteau pour la radio (1947), l’urbaniste et essayiste Paul Virilio (1932-2018), l’architecte Christian Portzamparc (1944 - ), l’architecte August Perret (1874-1954) et l’architecte allemand Hans-Walter Müller (1935 - )
  • Archive du 23 janvier 2018, France 3, édition Côte d'Azur sur le "banc anti-SDF"
  • Chanson de Madness, Our house
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Thomas Beau
Réalisation
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Isis Jourda
Collaboration
Manon de La Selle
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration
Jules Barbier
Collaboration