Bienvenue en enfer... Gravure de Gustave Doré
Bienvenue en enfer... Gravure de Gustave Doré
Bienvenue en enfer... Gravure de Gustave Doré ©Getty - THEPALMER
Bienvenue en enfer... Gravure de Gustave Doré ©Getty - THEPALMER
Bienvenue en enfer... Gravure de Gustave Doré ©Getty - THEPALMER
Publicité
Résumé

Dans la "Divine Comédie", Dante est à la fois l'auteur et le narrateur. Il nous invite à le suivre dans son voyage "dantesque" de l'Enfer jusqu'au paradis. L'Enfer est-il un remède au déni ? Quelle est l'histoire de la "Divine Comédie", rédigée entre 1308-1309 et 1321, année de sa mort ?

avec :

Pierre Bouretz (philosophe, directeur d’études à l’EHESS).

En savoir plus

“Vous qui entrez, laissez toute espérance”, peut-on lire au Chant III de la Divine Comédie de Dante.
Rédigée au début du 14ème siècle, ce long poème de Dante a marqué durablement la représentation que nous nous faisons de l'enfer aujourd'hui. Mais à quoi peut bien ressembler cet enfer ?

L'invité du jour :

Pierre Bouretz, philosophe et directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales, travaille au Centre Etudes Sociologiques et Politiques Raymond Aron (CESPRA), et consacre un séminaire de recherche à l'EHESS cette année à Dante

Publicité

Une langue novatrice

"La langue de Dante est magnifique, et en quelque sorte inventée. À son époque, l'Italien n'existe pas. Il y a des parlers italiens, et Dante a écrit un livre à ce sujet : "De l'éloquence en langue vulgaire", défendant la langue vulgaire (qui ne veut pas dire péjorative). Il lui sera reproché, y compris par des gens qui le défendront, d'avoir écrit toute sa poésie et la comédie en "vulgaire" et non pas en latin, qui était la langue des savants, la langue de l'Église."
Pierre Bouretz

Dante, narrateur et auteur

"C'est une très grande nouveauté, Dante est le premier écrivain à se mettre en scène dans le récit dont il est le héros comme celui qui écrit. Vingt fois dans la comédie, il va s'adresser au lecteur..." Pierre Bouretz

La carte de l'Enfer par Botticelli, entre 1480 et 1490
La carte de l'Enfer par Botticelli, entre 1480 et 1490
© Getty - Wikicommons
Gravure de Gustave Doré 1861
Gravure de Gustave Doré 1861
© Getty - THEPALMER

Textes lus par Bernard Gabay :

  • Dante, La Divine Comédie, L’Enfer, Chant I (vers 61-90), éditions GF, traduction Jacqueline Risset, page 13
  • Dante, La Divine Comédie, L’Enfer, Chant III (vers 1-18), éditions GF, traduction Jacqueline Risset, page 21

Sons diffusés :

  • Dante, La Divine Comédie, L’Enfer, Chant I (vers 1-12), version italienne, Palais des Papes à Avignon, France Culture, 21 juillet 2008
  • Chanson d'ACDC, Highway to Hell
  • Dante, La Divine Comédie, L’Enfer, Chant I (vers 1-12), éditions GF, traduction de Jacqueline Risset, page 11, lu par Georges Claisse
  • Archive de Giorgio Agamben, dans À voix nue, France Culture, 13 janvier 1998
  • Musique de Liszt, Dante symphonie, S 109 Inferno Lento – Allegro, direction : François Xavier Roth 
  • Extrait de Au-delà de nos rêves, film de Vincent Ward, 1998
  • Chanson de fin : Stromae, L’enfer
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production
Antoine Ravon
Collaboration
Géraldine Mosna-Savoye
Production déléguée
Nicolas Berger
Réalisation
Manon de La Selle
Collaboration
Laurence Malonda
Réalisation
Carla Michel
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration
Jules Barbier
Collaboration